/lifestyle/columnists
Navigation

Gros problème d’aliénation parentale

Coup d'oeil sur cet article

Je suis un père divorcé qui a perdu ce qu’il a de plus précieux au monde. Divorcé d’une conjointe manipulatrice qui n’a reculé devant rien, je suis privé de mes enfants depuis 9 ans. Elle m’a accusé à tort d’avoir battu mes enfants et a envoyé les policiers perquisitionner chez moi pour me retirer mes armes à feu sous prétexte que je voulais la tuer.

Il y a trois ans, ma fille la plus jeune a porté plainte contre sa sœur pour attouchements sexuels. La DPJ a pris la plainte au sérieux, même si ma fille de 14 ans a toujours nié les faits. Je pense que le comportement de leur mère qui se permet des rapports sexuels en leur présence avec des partenaires différents chaque fois, a provoqué cette dérive de la part de mes filles. Affecté par de nombreux décès par suicide dans mon entourage, imaginez qu’un jour, mon ex m’a demandé de l’accompagner pour annoncer le décès de son frère à sa mère dont elle n’avait pas de nouvelles, et qu’on a trouvé sa mère morte dans un fauteuil depuis 17 jours.

Alors que j’avais soumis à mon ex mon projet d’aller travailler à l’extérieur pour un an, qu’elle m’avait encouragé et promis que mes filles m’attendraient à mon retour, et bien elle n’a fait ni une ni deux, et dès mon départ a porté plainte contre moi pour abandon d’enfants. J’ai refait les 5000 km qui me séparaient d’elle pour venir me défendre, mais mes filles se sont mises de la partie pour affirmer en cour que j’étais un menteur qui ne donnait pas un sou à leur mère pour elles.

Finalement il y a dix jours, une de mes filles m’a fait parvenir une lettre dans laquelle elle me disait que j’étais le plus mauvais des pères et que la dépression dont je souffrais était fausse. Tout cela parce que j’ai refusé de lui payer une ligne de cellulaire. De plus, ma plus vieille se plaît à dire qu’il n’y a rien de mal à ce qu’une fille soit rémunérée pour avoir des relations sexuelles avec des hommes. Imaginez mon trouble!

Comment une femme peut-elle être aussi méchante envers un homme? Quel plaisir trouve-t-elle à parler d’argent avec nos enfants? L’avenir des mes filles est compromis, car de toute évidence elles ont besoin d’un suivi psychologique. Elles ne sont pas folles, mais avec une mère infirmière qui traite ses consoeurs haïtiennes de déchets de la société, ses consoeurs islamiques de terroristes et qui se permet d’avoir des relations sexuelles avec ses patients, quel exemple voulez-vous que ça donne à nos filles? Ce que je viens de vous dire, je le tiens de la bouche même d’observateurs sérieux.

Je n’ai rien contre les femmes croyez-moi. Je suis pour l’égalité des sexes et je pense que les deux parents ont un rôle à jouer dans une famille. Mais quand on fait face à l’aliénation, qu’on ne sait pas où elle commence ni où elle finit, on n’a plus de forces ni de ressources pour combattre.

Anonyme

J’ai eu beaucoup de mal à mettre votre lettre en forme tant elle était pleine de redites et d’incongruités. Je pense que vous êtes un homme perturbé qui, non seulement est peut-être en dépression, mais qui aussi a besoin d’aller chercher de l’aide pour se défendre s’il ne veut pas couler avec son bateau.

Il faut de toute évidence vous assurer les services d’un avocat en droit de la famille pour réviser votre dossier et mettre en place une procédure d’action. Mais avant tout face à l’aliénation dont vous êtes victime, il serait urgent de prendre contact avec « L’Action des nouvelles conjointes du Québec » qui défend des dossiers comme le vôtre et avec succès depuis plusieurs années. On la joint par la ligne sans frais (1-877) 847-3176 ou encore par courriel au : ancq1999@videotron.ca.