/news/transports
Navigation

Permis de transport hors norme bloqué: Transport Bellemare s'adresse aux tribunaux

Permis de transport hors norme bloqué: Transport Bellemare s'adresse aux tribunaux
Photo Agence QMI, Capture d'écran TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | La direction de Transport Bellemare de Trois-Rivières en a assez. Avec deux autres entreprises touchées, elle s'adresse aux tribunaux pour forcer Transport Québec et la SAAQ à reprendre sans délai l'émission des permis de transport hors norme.

Ces autorisations ne sont que peu ou pas délivrées depuis que les ingénieurs de l'État ont entrepris des moyens de pression qui sont allés jusqu'à la grève. Pour être valides, les permis doivent porter la signature d'un ingénieur.

«On met de la pression supplémentaire pour redémarrer la roue et retourner au travail», a expliqué Jean-Luc Bellemare de Transport Bellemare.

Depuis mars dernier notamment, les imposantes poutres-caissons destinées au chantier du pont Champlain sont bloquées à Trois-Rivières. Impossible de les convoyer, faute de permis.

«Il y a eu des mises à pied. Il y a le retard dans la production. Donc on est au ralenti. On est pratiquement un mois en retard sur notre année», a ajouté Jean-Luc Bellemare.

Le député de Trois-Rivières reconnaît qu'il est urgent de rétablir la situation.

«Ce sont des pertes de contrats potentiels pour nos entrepreneurs. Ce sont des mises à pied temporaires», a indiqué Jean-Denis Girard.

Geste encourageant toutefois, Québec vient d'autoriser partiellement le déplacement d'éléments structuraux destinés au pont Champlain, mais seulement à l'intérieur des limites de Trois-Rivières, entre deux usines de leur manufacturier Marmen. On n'a d'ailleurs pas perdu du temps pour lancer les opérations de transport; d'abord pour rattraper le temps perdu, mais aussi parce que les ingénieurs du gouvernement pourraient bientôt reprendre leur mouvement de grève.