/misc
Navigation

Festival d’été de Québec: «On va avoir du bon temps» promet Pierce the Veil

Le quatuor californien Pierce the Veil se produit samedi soir à 21 h 20 au Parc de la Francophonie.
Photo courtoisie Le quatuor californien Pierce the Veil se produit samedi soir à 21 h 20 au Parc de la Francophonie.

Coup d'oeil sur cet article

La formation Pierce the Veil s’est produite en Amérique du Sud, en Europe, en Australie, en Asie et un peu partout en Amérique du Nord. Pour le bassiste Jaime Preciado, le dixième anniversaire de l’album A Flair for the Dramatic représente, jusqu’à maintenant, leur plus belle réussite.

Lancé le 26 juin 2007, cette première carte de visite marquait les débuts du quatuor «post-hardcore» de San Diego.

« On ne pense pas vraiment à ça lorsqu’on se lance dans un groupe. Il y a eu énormément de bons moments, mais celui-ci est marquant. C’est fou de voir qu’on est là depuis tout ce temps », a lancé le bassiste, lors d’un entretien téléphonique.

La formation, qui est en vedette, samedi soir, au Parc de la Francophonie, s’arrête, selon toute vraisemblance, pour une première fois, après plusieurs visites à Montréal, dans la Vieille Capitale. Elle a fait partie du Vans Warped Tour en 2008, 2010, 2012 et 2015.

Jaime Pierce n’en revient pas lorsqu’il regarde toutes les têtes d’affiches du Festival d’été de Québec.

« Un festival qui dure 11 jours, avec tous ces gros noms, c’est complètement totalement fou. Nous sommes chargés à bloc d’en faire partie et c’est une belle opportunité, pour nous, de montrer ce qu’on peut faire et ce que nous sommes. On va avoir du bon temps », a-t-il promis.

De retour d’une série d’une série de concerts et de festivals en Europe et aux États-Unis, Pierce the Veil se produit à Québec avant de repartir sur la route le 14 septembre, en première partie de Rise Against, avec des spectacles aux États-Unis et quelques-uns au Canada.

« On aime bien Rise Against et c’est cool de faire des premières parties. On a fait beaucoup de festivals de spectacles en tête d’affiche depuis un an et ça permet de briser la routine », a indiqué le bassiste, ajoutant qu’il avait aussi apprécié les dernières semaines de congés passées à la maison.

Étrange récompense

Pierce the Veil entreprendra, par la suite, le processus de création de leur cinquième album studio.

« C’est un processus que l’on va entreprendre plus tard à l’automne. On n’a pas vraiment le temps, avec tous les concerts, les festivals et cette tournée avec Rise Against, d’écrire de nouvelles chansons. Il faut mettre, pour le moment, l’accent sur les spectacles afin de s’assurer de donner un bon show », a-t-il fait savoir.

Jamie Pierce est satisfait à 100% de la réponse à l’album Misadventures lancé en mai 2016.

«Ça nous a pris un peu plus de temps pour le faire, celui-là, mais il correspond à ce que l’on voulait obtenir comme résultat. Tout est là. Il y a eu quelques détours en cours de route et c’est pour cette raison qu’il s’intitule Misadventures. Ça nous rappelle le voyage effectué pour attendre notre objectif», a mentionné le bassiste.

La formation complétée par les frères Vic et Mike Fuentes et Tony Perry a remporté, en mars dernier, le prix de Meilleur groupe underground alternatif lors de la quatrième édition du iHeartRadio Music Awards. Une récompense qui peut sembler un peu étrange pour groupe qui existe depuis onze ans.

« Nous ne sommes pas les Backstreet Boys et on ne nous reconnaît pas dans la rue. On a réussi à bâtir au cours des dix dernières années, quelque chose de très solide, avec des fans qui nous aiment à la vie et à la mort. On peut être considéré métal, power punk, où n’importe quoi. Tout ça, à la fin de la journée, n’a pas vraiment d’importance », a-t-il laissé tomber.

Pierce the Veil se produit samedi soir à 21h20 au Parc de la Francophonie.