/news/transports
Navigation

Les chauffeurs de taxi de Québec pour le MEV

Coup d'oeil sur cet article

Les chauffeurs de taxi de Québec sont en faveur de l’implantation du module d’enregistrement des ventes (MEV) pour contrer l’évasion fiscale et pour la vérification des antécédents judiciaires par empreintes digitales.

C’est ce qui ressort d’un sondage auquel près de 120 propriétaires de taxi ont répondu la semaine dernière et dont Le Journal a obtenu copie.

« On mène un combat au MTQ. C’est une bataille, on n’arrête pas et on veut savoir si notre monde a la même vision que nous. C’est la façon la plus simple de connaître les orientations des membres », indique le président du Regroupement indépendant des taxis de Québec, Abdallah Homsy.

La vision des dirigeants est partagée par les membres qui se disent totalement d’accord avec la mise en place du MEV dans une proportion de 47 % et assez en accord à 22 %.

« On n’en veut pas de gens qui font de l’évasion fiscale, on n’accepte pas cela », exprime M. Homsy.

Les chauffeurs de taxi se disent également totalement en accord (60 %) avec la vérification des antécédents judiciaires par empreintes digitales.