/misc
Navigation

Pas de navette supplémentaire malgré les délais

Coup d'oeil sur cet article

Même si le RTC a reçu 39 plaintes depuis le début du Festival d’été, dont 14 samedi soir lors du spectacle de Pink en raison des importants délais d’attente, aucune navette supplémentaire ne sera ajoutée d’ici la fin de l’événement.

« La congestion, nous n’avons pas beaucoup de contrôle là-dessus. Ce n’est pas parce qu’on va mettre plus de bus qu’on va avoir plus de monde dedans », explique le président du RTC, Rémy Normand, précisant que les retards de samedi se sont surtout fait sentir lors de la deuxième et troisième « vague » de transports, après le spectacle.

« C’était tellement congestionné en ville que les autobus avaient de la difficulté à revenir en ville pour reprendre leur service », explique-t-il. Les navettes offrent habituellement un service aux 7 à 10 minutes, mais il en fallait souvent plus du triple samedi pour monter à bord.

Améliorations

À la suite de la soirée très achalandée de samedi, quelques modifications de « signalisations » ont été apportées, notamment dans la gestion et l’emplacement des files d’attente, selon M. Normand.

« On travaille en collaboration avec les policiers et la Ville. Samedi soir, on a noté un petit quelque chose et nous l’avons modifié. Déjà, dimanche, ça allait mieux », indique-t-il.

Stationnements pleins

Par ailleurs, le nombre de stationnements incitatifs situés à Lebourgneuf, Sainte-Foy, Charlesbourg et Beauport, dont certains affichaient « complet » en fin de semaine, restera également le même cette année.

De nouveaux espaces pourraient toutefois voir le jour pour la 51e édition du Festival d’été de Québec.

« Nous sommes victimes de notre succès et on ne s’en plaindra pas. Est-ce que l’an prochain, on pourrait en ajouter ? C’est possible », a fait savoir M. Normand.

« D’année en année, on construit sur l’année d’avant », a-t-il conclu.