/entertainment/shows
Navigation

Le «Gala incroyable».... pas si incroyable

Coup d'oeil sur cet article

Le Gala incroyable de Gilbert Rozon n’a pas su faire honneur à son nom, jeudi soir. Les coups de cœur du grand manitou de Juste pour rire nous ont offert une soirée en dents de scie où les hauts se sont fait beaucoup plus rares que les bas.

Haute voltige

Peu de numéros ont réussi à nous impressionner jeudi soir, mais ceux qui y sont parvenus l’ont fait de belle manière. Le duo d’acrobates aériens Cécile et Roman nous en ont mis plein la vue avec leur numéro aussi époustouflant que sensuel. Mention spéciale également à Chilly & Fly et leur cadre russe qui a permis au Gala incroyable de finir sur une bonne note.

Le comble de l’absurde

La soirée a véritablement atteint les bas fonds avec l’arrivée sur scène de Mr Méthane, un « artiste » qui accompagne des airs classiques... de ses flatulences. Un numéro d’une insignifiance sans nom qui a été accueilli plutôt froidement par une salle Wilfrid-Pelletier visiblement mal à l’aise.

Éric Antoine vole le show

Éric Antoine s’est bien vite imposé comme moment fort de la soirée avec son numéro de magie absolument hilarant. Menant de main de maître ses interactions avec le public et ses gags, il a mis la barre très haut en début de soirée. Personne n’est parvenu à le surpasser.

Numéros génériques

Plusieurs artistes de talents se sont succédé sur la scène jeudi soir, mais ont choisi de présenter des prouesses éculées et poussiéreuses. C’est le cas, notamment, de Limbo et de ses actes circassiens corrects, sans plus, appuyés d’une musique agaçante.

Le verdict

D’ordinaire bien divertissant, le Gala incroyable de jeudi soir ne passera pas à l’histoire. Le spectacle de plus de deux heures a offert quelques moments de plaisir, certes, mais il nous a surtout paru interminable à de nombreuses reprises. Dommage!