/news/transports
Navigation

Son hydroplane de 70 ans tient le coup

L’embarcation compte encore sur son moteur d'origine, elle qui a atteint les 110 km/h par le passé

Tim Settle, 58 ans, est le dernier détenteur d'un hydroplane Bar
Photo Carl Vaillancourt L'Américain Tim Settle a fait tourner bien des têtes à son passage aux Régates internationales de Valleyfield avec son modèle Barracuda F-77, qui date de 1946.

Coup d'oeil sur cet article

VALLEYFIELD | Le dernier modèle d’un rare hydroplane conçu dans les années 40 se démarque du lot dans le cadre de la 79e édition des Régates de Valleyfield qui se termine aujourd’hui.

Tim Settle, 58 ans, avait le sourire aux lèvres lorsqu’il est arrivé dans le puit aux abords de la baie Saint-François vendredi. Plusieurs amateurs d’embarcations vintage s’arrêtaient pour prendre des photos avec son Barracuda F-77, qui date de 1946. Il est le dernier modèle de cette époque encore sur ses pontons.

Barracuda F-77
Photo Carl Vaillancourt
Barracuda F-77

«Si je vous dis que c’est le même moteur qu’utilisait [l’ancien pilote] Lou Butler dans le début des années 50, vous me traiteriez de menteur. Et pourtant, c’est le cas! a lancé à la blague Tim Settle. La seule chose que j’ai changé, c’est la structure en bois, parce que vous imaginez qu’avec les années, il y a des petits bobos qu’on doit réparer».

L’homme originaire de l’Ohio ne chôme pas pour garder son bébé dans une forme resplendissante. Il y passe de nombreuses heures chaque semaine pour s’assurer qu’il soit à son meilleur.

Retour sur l’eau

Après la mort de son père Glen en 1994, il a hérité à la fois du bateau qu’il détenait depuis 1964 et de la passion pour la vitesse sur l’eau. Ce n’est toutefois qu’en 2002 que l’Américain a décidé de le remettre en ordre pour renouer avec la compétition.

Après plus de 30 mois de travail sur la structure en bois, il a fait un retour sur les pistes en 2005 et il n’a jamais arrêté de faire des tours dans les événements.

«C’est un sentiment incroyable d’avoir les mains sur le volant, ça brasse pas mal, chaque virée sur l’eau est une montée d’émotions indescriptible», a-t-il lancé en entrevue avec Le Journal.

Une première au Canada

Bien qu’il ait fait plusieurs courses aux États-Unis, le pilote de 58 ans en est à une première présence au Canada avec son Barracuda F-77. C’est la réputation des Régates de Valleyfield qui l’a convaincu de venir faire deux sorties de 12 minutes hier et aujourd’hui.

«Dans la Ligue de Régates d’Hydroplanes (HRL), Valleyfield est une destination incontournable pour les amateurs, c’est un endroit où l’ambiance est chaleureuse de ce que j’ai compris, je n’ai pas eu d’autres choix que de venir cette année», a-t-il raconté.

Un record mondial

L’hydroplane a un palmarès plutôt impressionnant, elle qui a été conduite par une légende de la course d’hydroplanes, Lou Butler. En 1948, l’embarcation a atteint une vitesse moyenne de 110 km/h en Virginie.

«C’est une machine incroyable et vous savez ce qu’on dit par chez nous, elle roule comme les hydroplanes neuves», a-t-il expliqué.

Un modèle unique

1946

L’embarcation peut compter sur son moteur Chevrolet 265 d’origine et sur plusieurs pièces mécaniques datant de 1946.

♦Glen Settle s’est porté acquéreur du bolide en 1963, son fils Tim Settle n’avait que 4 ans.

♦Le Barracuda F-77 a une valeur estimée de 100 000$ USD selon Tim Settle.

♦Tim Settle a refait la charpente de bois pendant une période de 30 mois à raison de 40 heures par semaine de 2002 à 2005 afin de concourir à nouveau.