/news/health
Navigation

Offre patronale rejetée: des ambulanciers promettent d’accentuer la pression

Offre patronale rejetée: des ambulanciers promettent d’accentuer la pression
Photo Joel Lemay

Coup d'oeil sur cet article

ROSEMÈRE – Des ambulanciers du secteur privé promettent «d’intensifier» leurs moyens de pression», après avoir rejeté la plus récente offre monétaire de leurs employeurs.

La proposition avait été présentée par la Corporation des services d'ambulance du Québec, le 3 juillet dernier.

«Pour éviter que la situation ne dégénère, les employeurs se tournent vers les travailleurs pour éponger le trou et ainsi faire des économies sur leur dos», reproche Daniel Chouinard, président de la Fédération des employés du préhospitalier du Québec (FPHQ).

«Cette situation était inacceptable hier, elle l'est encore aujourd'hui et je peux vous assurer qu'elle le sera toujours demain», a-t-il ajouté.

Selon la FPHQ, les employeurs doivent faire pression sur le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, pour qu’il rétablisse «un financement suffisant pour le milieu hospitalier».

Les ambulanciers du secteur privé sont sans contrat de travail depuis le 31 mars 2015, tandis qu’ils exercent leur droit de grève depuis mars 2017.

La FPHQ assure toutefois que ses actions et revendications n’affecteront pas les services à la population.