/news/green
Navigation

Terrain contaminé à Bécancour: le ministère de l’Environnement a terminé son enquête interne

Terrain contaminé à Bécancour: le ministère de l’Environnement a terminé son enquête interne
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

BÉCANCOUR – Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) a dévoilé, vendredi dernier, les résultats de son rapport d'enquête interne concernant la gestion du dossier du terrain contaminé du chemin Louis-Riel à Bécancour.

Dans un communiqué, le ministère a indiqué «que le dossier du site contaminé de Bécancour a été géré en conformité avec les lois et règlements qui s'y appliquent». La direction régionale du MDDELCC peut donc reprendre en main la gestion de cette affaire, qui lui avait été retirée et confiée à la sous-ministre l'automne dernier.

Le terrain, d’une superficie équivalente à 40 terrains de football, est contaminé par 184 000 tonnes de déchets d'aluminium. Ces résidus proviennent de l'ancien propriétaire du site, Recyclage d'aluminium Québec.

Le ministère savait que ce terrain était contaminé depuis 10 ans, mais aucune action de décontamination n'a été entreprise. C'est l'automne dernier que cette affaire a été rendue publique dans les médias.

Le ministère a mentionné vouloir mettre de l'avant une nouvelle approche d'intervention en gestion et en contrôle des terrains contaminés. Un comité d'experts sera formé et le ministère souhaite améliorer les communications avec les municipalités.

Cette intention réjouit le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, qui souhaite «au moins d'être bien informé pour être en mesure d'intervenir en cas de besoin, parce que les gens les mieux informés, c'est quand même nous autres».

Quant à la décontamination du site, les analyses sont toujours en cours. Le maire de Bécancour croit que des actions concrètes pourraient être posées au printemps prochain.