/misc
Navigation

Elle remet son dessin à Muse

Samya Dion a remis en mains propres son portrait de Matt Bellamy

Samya Dion pose avec une reproduction agrandie de son dessin, qu’elle a remis au chanteur de Muse dimanche.
Photo Jean-François Desgagnés Samya Dion pose avec une reproduction agrandie de son dessin, qu’elle a remis au chanteur de Muse dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

S’étant récemment découvert un talent en dessin, une jeune fan de Muse a eu la grande surprise de remettre en mains propres sa toute première œuvre à son idole, en plein concert sur les plaines.

Vous l’avez peut-être aperçue sur les écrans géants dimanche soir, lors de la soirée de clôture du Festival d’été de Québec. Alors qu’il se baladait et signait des autographes dans la foule, le chanteur Matt Bellamy s’est arrêté près des barrières pour enlacer une jeune fille euphorique, avant de repartir avec son portrait fait à la main.

« Il m’a dit “Thank you sweetheart” et il est parti ! » raconte Samya Dion, âgée de 16 ans. « Je voulais lui dire “I Love You”, mais ça c’est passé trop vite ! J’ai encore de la misère à le croire ! Je suis encore un peu fatiguée parce que je n’ai pas beaucoup dormi cette nuit ! »

La raison de cette insomnie ? Au retour de cette soirée riche en émotions, l’adolescente du Lac-Beauport a vu que Matt Bellamy avait diffusé son œuvre sur son profil Instagram, vantant l’« impressionnant dessin fait à la main ». « Et il avait écrit “Samya ?” comme s’il me cherchait ! », raconte-t-elle, les yeux brillants.

Il n’en fallait pas plus pour que l’artiste se manifeste et multiplie les commentaires sous la photo, qui avait récolté quelque 27 000 mentions « J’aime », hier. « Je suis restée éveillée jusqu’à 3 h du matin à peu près. Je ne m’attendais pas du tout à ça ! », poursuit celle qui avait simplement signé son dessin de son prénom, sans laisser ses coordonnées.

Trois mois de travail

Cette œuvre a d’ailleurs une signification bien particulière pour Samya Dion, qui ne s’est mise à dessiner qu’à l’automne 2016. Elle se trouvait alors en Colombie-Britannique pour un pénible échange étudiant de trois mois. « Ce n’était pas une belle expérience. J’ai été vraiment traumatisée », dit-elle.

Pour trouver la force de continuer, l’adolescente s’est réfugiée dans les albums de son groupe phare. À l’école, elle s’est concentrée sur son cours d’arts plastiques, le premier de sa vie « On avait un projet, il fallait faire un gros tableau. On pouvait faire n’importe quoi, mais il fallait travailler dessus tous les jours pendant trois mois », dit-elle.

Elle a décidé de reproduire l’image de son chanteur préféré et d’y ajouter sa touche en inscrivant les paroles du plus récent album, Drones. « J’ai travaillé là-dessus chaque jour pendant l’automne, je le ramenais le soir et la fin de semaine pour continuer », se souvient celle qui a utilisé le plomb, puis le feutre, pour réaliser son dessin.

De retour au Québec, elle a eu l’idée folle de remettre son portrait à Matt Bellamy. Elle savait déjà que lors de l’interprétation de Starlight, le leader de Muse descendrait dans la foule.

« Mais je n’étais pas sûr s’il allait venir à droite complètement, où j’étais. C’était un stress. Mais tout le monde à côté de moi avait vu mon dessin et faisait des grands signes ! Il est venu vers moi, il m’a demandé si c’était pour lui, je lui ai dit oui, qu’il pouvait le prendre, et il m’a serré dans ses bras », conclut-elle, visiblement ravie.