/finance/pme
Navigation

La belle et la bête

Copenhagen, Denmark.
Photo Fotolia Copenhague

Coup d'oeil sur cet article

La capitale du Danemark, Copenhague, reconnue pour la beauté de ses parcs, de ses pistes cyclables, de ses écoles réinventées et de sa célèbre rue piétonne (la plus grande au monde) s’est armée de créativité en s’attaquant à une terrible bête : les 400 000 tonnes de déchets ménagers par année.

Lauréats d’un concours d’architecture, Bjarke Ingels Group et Realities United ont eu l’idée de proposer un incinérateur unique au monde qui joint l’utile à l’agréable.

Situé en ville, l’incinérateur génère la vapeur nécessaire au chauffage et l’eau chaude sanitaire pour satisfaire les besoins de plus de 100 000 foyers.

En été, la vapeur est convertie en électricité.

Grâce à l’apport de deux ingénieurs désirant sensibiliser la population, l’infrastructure permet, pour la première fois, de rendre visibles les émissions de gaz carbonique grâce à des signaux de fumée. Chaque jour, cinq nuages sont libérés dans le ciel par la cheminée industrielle, totalisant une tonne de CO2 dans l’atmosphère.

Le soir, la fumée s’illumine, continuant ainsi, de manière étonnante, d’illustrer la transformation des déchets en énergie, vapeur et CO2.

En 2018, on pourra skier à l’année sur l’incinérateur et y dévaler trois pistes artificielles.

Des parties de façades reconstitueront des lieux d’escalade célèbres dans le monde. On retrouvera aussi une piste de luge et des installations pour le vélo et le patin à glace.

Un ascenseur longeant la cheminée fera office de remonte-pente principal.

Pour parfaire l’image de la montagne, les flancs de l’incinérateur seront recouverts par de la végétation. Au sommet, on retrouvera un café panoramique avec un point de vue imprenable sur Copenhague.

L’envers à l’endroit

Un incinérateur représente souvent l’envers d’une ville et il n’est jamais facile de le faire accepter par la population locale.

Mais dans ce pays plat où il n’y a pas de collines, on a eu une idée audacieuse pour les montagnes de déchets.

Réel symbole de fierté pour les habitants du Danemark, l’envers n’est plus l’opposé de l’endroit.