/advertorial
Navigation

Les défis des entreprises en démarrage au Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le Québec vit une période de belle croissance économique et les créations d'entreprises vont bon train. Que ce soit dans les secteurs du tourisme, de la pêche, de la manufacture, des arts ou des technologies de l'information, des aides d'état et des programmes économiques limités dans le temps encouragent de tous bords les créations d'entreprises.

Bien investir son argent

Le Québec appuie fortement la création d'entreprises, notamment les jeunes entreprises innovantes comme le prouve par exemple la mesure « Startup Québec » issue du Plan d'action en économie numérique.

Autre exemple parmi tant d'autres : le Programme d’appui au développement des attraits touristiques (PADAT), qui a déjà distribué 66 millions en prêts aux entreprises depuis sa création en 2013, se renforce de 126 millions supplémentaires sur 5 ans.

Les subventions à la création d'entreprise sont nombreuses et variées, souvent accordées au niveau local (ville, municipalité, région, etc.) ou comme ci-dessus au sein de programmes d'investissements gouvernementaux.

L'un des premiers défis des entreprises en démarrage est la saine gestion de leurs actifs, qu'ils soient financiers ou autres.

Investir dans des locaux : bonne ou mauvaise idée ?

C'est l'une des plus grosses immobilisations dans l'actif d'une firme au chapitre des immobilisations corporelles qui incluent :

  • le terrain
  • les constructions
  • matériel et mobilier

Les immobilisations incorporelles également au chapitre des actifs comprennent :

  • le droit au bail
  • les frais d'établissement
  • le fonds commercial

Une jeune firme doit-elle investir dans toutes ces charges ? Et lesquelles ? Elle peut faire le choix de conserver ses actifs immobilisés ou de se tourner vers d'autres solutions.

Solutions alternatives

Les entreprises en démarrage peuvent par exemple opter pour un espace de co-working situé dans un centre d'affaires de qualité. Pour une location mensuelle ou ponctuelle, les centres d'affaires proposent différentes options possibles :

  • 1 ou plusieurs bureau(x) privé(s)
  • des espaces de coworking
  • une adresse d'affaires (domiciliation)
  • des salles de conférence
  • accès cuisinette et café à volonté
  • différents forfaits réceptionnistes
  • gestion d'appels, boîte vocale, etc.

En plus de fournir des équipements nécessaires de qualité, les bénéfices qu'un centre d'affaires peut apporter ne sont pas négligeables :

  • image de confiance et de stabilité
  • partenaire potentiel, apporteur d'affaires
  • le client fait guère de différence entre un centre d'affaires partagé et des locaux privés tant qu'il est accueilli confortablement
  • pas de : gestion de personnel, nettoyage, entretien/sécurisation des locaux et des équipements

Les défis de l'industrie 4.0

Le secteur manufacturier aussi a le vent en poupe et doit répondre à une configuration économique mondialisée très nouvelle.

« ...le concept d’industrie 4.0 correspond à une nouvelle façon d’organiser les moyens de production : l’objectif est la mise en place d’usines dites intelligentes, capables d’une plus grande adaptabilité dans la production et d’une allocation plus efficace des ressources, et ce, pour répondre plus rapidement au marché, d’une façon plus personnalisée et à moindre coût », dit le site d’Économie, Science et Innovation Québec.

Entre nouvelles compétences, sécurisation de données et besoins en investissements, les entreprises en démarrage font peut-être face à de grands défis, mais ne sont plus seules. Les lignes de conduite de cette nouvelle économie sont clairement définies pour accompagner les jeunes entreprises innovantes sur le chemin de la réussite.

Par où commencer ?

Vous avez une bonne idée, l'envie d'entreprendre et de relever les défis de la gestion d'entreprise ? Vous vous demandez par où démarrer ?

Pourquoi ne pas commencer par vous tourner vers le portail « Entreprise Québec » qui recense une liste d'une vingtaine d'organismes et programmes au Québec pensés pour apporter tous les outils et bons conseils aux jeunes entrepreneurs.

L'économie québécoise attend impatiemment de voir se concrétiser vos idées.