/advertorial
Navigation

Les particularités de la peinture industrielle

Coup d'oeil sur cet article

Les types de peintures employés les différents secteurs de la construction et de l’industrie ont des caractéristiques bien différentes. Si l'on compare la peinture industrielle à la peinture résidentielle, elles sont préparées différemment, ne répondent pas aux même contraintes et les supports n'ont rien de similaire.

Différences entre peinture industrielle et peinture résidentielle

Dans l'industrie, on utilise des peintures en poudre, appliquées par projection électrostatique ou trempage, qui sont par la suite réticulées (même procédé que la résine époxyde et son durcisseur en cartouche).

Dans le bâtiment, la peinture en filière sèche est préfabriquée industriellement. Elle se présente sous forme d’un feuil sec complexé à un substrat souple. Il s’applique aux supports (absorbants ou non) grâce à une résine d’assemblage.

Pour être moins technique, il est à noter que la principale différence entre les supports résidentiels et industriels est que les premiers ne sont pas en mouvement (normalement). Les véhicules industriels, ainsi que les machines et les subjectiles (panneaux de signalisation routière) doivent au cours de leur existence faire face à des contraintes physiques bien plus complexes.

La peinture électrostatique : qu'est-ce que c'est ?

Également appelée peinture électromagnétique, la peinture électrostatique se fait à l'aide d'un pistolet chargé d'électricité statique. On doit d'abord charger positivement la surface de métal ou d'aluminium à peindre. Ensuite, on charge négativement la peinture à base de solvant.

Les particules de peinture propulsées par le pistolet sont automatiquement attirées par le métal chargé négativement. La peinture électrostatique contrôle les taux d'émanation et réduit la quantité de peinture dans l'air pouvant se déposer sur les surfaces adjacentes.

La peinture industrielle : pour quelles surfaces ?

La peinture industrielle est appliquée sur des véhicules ou machines subissant de hautes contraintes, telles que :

  • transport agricole
  • bétaillères
  • poids lourds
  • fourgons
  • grues
  • machines-outils

On peut encore ajouter les subjectiles dans la catégorie des supports de peintures industrielles.

Suivant les contraintes subies par les différents véhicules ou engins, vous trouverez par exemple chez un spécialiste en peinture anti-rouille pour les camions différentes gammes : métal, apprêt ou camion.

Les peintures métal

Elles recouvrent tout type de métal :

  • l’acier
  • l’inox
  • l’acier galvanisé
  • la fonte

Elles sont à la fois compétitives et sans émission de COV conformément aux recommandations environnementales et sanitaires. Leurs principales caractéristiques :

  • anti-corrosion
  • durables grâce à un apport en zinc
  • résistantes aux températures élevées
  • avec une rétention de teinte et de brillance optimale

Les apprêts

Ils sont le plus souvent à base de matériaux très performants et recyclés. Leurs caractéristiques :

  • résistance à toute corrosion avec d’excellentes propriétés adhésives sur toute carrosserie
  • comblement des rayures pour obtenir une surface régulière
  • qualité de la finition brillante
  • processus rapide et d’une grande durabilité

Un bon apprêt auto-lissant permet d'éliminer toute opération de ponçage.

La peinture camion

Les caractéristiques principales de la peinture pour camions, machines de chantier et fourgons sont :

  • résistance chimique supérieure
  • durabilité
  • application facile
  • anti-corrosion
  • anti-coulures
  • garanties jusqu’à 7 ans selon les produits

213 nuances de RAL

En fin de compte, mis à part qu'elles doivent toutes deux résister aux agressions extérieures, le seul point commun entre la peinture résidentielle et la peinture industrielle est l'utilisation d'un nuancier permettant de codifier chaque couleur : le nuancier RAL (de l'allemand « Reichsausschuss für Lieferbedingungen »).

Aujourd'hui, il existe trois nuanciers RAL différents :

  • RAL Classic : les 213 couleurs de base utilisées depuis 1927, codées sur 4 chiffres
  • RAL Design System : contient 1 600 couleurs codées sur 7 chiffres où les 3 premiers désignent la teinte, les deux suivants la luminosité et les deux derniers la saturation (spécialement étudiée pour les architectes)
  • RAL Effect : contient 420 couleurs tons directs et 70 couleurs métallisées de peintures à l'eau (sans aucun métal lourd)