/advertorial
Navigation

Pourquoi souscrire une assurance maladie grave ?

Coup d'oeil sur cet article

La RAMQ couvre les frais médicaux en cas de maladie grave. Une assurance maladie privée pourra de plus couvrir quelques dépenses supplémentaires de confort. Mais qu'en est-il de vos obligations de paiements si vous ne pouvez plus travailler ni toucher de revenus en cas de maladie grave ?

Les limites de la RAMQ

La Régie d'assurance maladie du Québec garantit à tout résident une couverture de base pour les soins et l'hospitalisation. Ses limites sont :

  • un délai de carence de trois mois pour les nouveaux immigrants
  • une couverture limitée aux hôpitaux publics et aux médecins participants
  • obligation de respecter le calendrier des dates limites de réception
  • franchise mensuelle et coassurance (de 18 à 65 ans d'âge)
  • services dentaires et optométriques très partiellement couverts
  • plusieurs mois d'attente pour consulter des spécialistes (cardiologues p. ex.)
  • frais de services médicaux d'urgence exigibles immédiatement
  • certaines conditions médicales non couvertes

L'assurance maladie privée

Pour ces raisons, nombreux sont les assurés (également ceux qui bénéficient d'une assurance collective par leur employeur) qui optent en complément pour une assurance maladie personnelle, familiale ou privée. Elle permet d'étendre la couverture :

  • aux médecins et chirurgiens en clinique privée
  • aux soins à l'étranger
  • à une chambre semi-privée
  • à un accès aux programmes d'assurance sans examen médical

De plus, les remboursements de frais médicaux et de médicaments sont généralement plus rapides et le délai de carence est pris en charge.

L'assurance invalidité

L'assurance invalidité n’intervient qu'en cas d'accident. Quels sont les différents régimes au Québec ?

  • CNESST : si l'invalidité est causée par un accident de travail
  • SAAQ : si l'invalidité est causée par un accident de la route
  • ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale : si vous n'êtes admissible ni à l'aide de Retraite Québec ni à celle de la CNESST ou de la SAAQ, ou si vous recevez une prestation dont le montant est insuffisant pour subvenir à vos besoins
  • assurance salaire
  • assurance invalidité privée

Si vous êtes victime d'une invalidité causée par une maladie grave, vous ne serez pas 100 % couvert.

L'assurance maladie grave

Toutes ces assurances que nous venons de voir ne vont généralement pas couvrir vos déplacements à l'étranger, ni vos frais fixes, ni vos frais particuliers liés aux conséquences d'une grave maladie ou d'une grave condition.

Il vous faudra alors prendre une assurance maladie grave pour les risques qui ne sont pas couverts par votre assurance maladie. Complémentaire de l'assurance invalidité, l’assurance maladie grave vous permet de :

  • bénéficier d’une indemnité libre d’impôt de votre vivant, dès le diagnostic
  • rembourser votre prêt hypothécaire et vos autres dettes
  • recourir à un traitement médical non couvert par le régime public
  • compenser la perte de revenus de votre conjoint afin qu'il puisse s'absenter du travail
  • être intégralement couvert pour les conséquences d'une grave maladie

Sont couverts par l’assurance maladie grave :

  • soins à domicile
  • déplacement à l’étranger pour se faire soigner
  • adaptations de votre véhicule
  • crédits à rembourser

Par ailleurs, certaines assurances maladies graves prévoient un remboursement des primes si vous êtes en santé.

Qu'est-ce qu'une maladie grave ?

Les maladies (ou conditions) graves sont celles dont on ne guérit pas en quelques jours. Elles peuvent par exemple inclure :

  • cancer
  • crise cardiaque
  • accident vasculaire cérébral
  • paralysie
  • perte de membre
  • surdité ou cécité
  • autisme (chez l'enfant)
  • etc.

En tout, une liste de 27 maladies, chirurgies et conditions est maintenue pour ce régime d'assurance (la liste varie en fonction du produit d'assurance choisi : simplifié, adulte ou enfant).

Il faut savoir que 2 Canadiens sur 5 seront atteints du cancer au cours de leur vie, selon la Société canadienne du cancer (chiffres de 2014). Le cancer est la principale cause de décès au Canada et il est responsable d’environ 30 % de tous les décès.