/entertainment/shows
Navigation

Une équipe d’étoiles pour une websérie

Jacques Godin, Pierre Lebeau et Michèle Deslauriers seront les vedettes de Vieux jeu, une série sur les quilles

Vieux jeu
Photo courtoisie Jacques Godin et Martin Dubreuil se feront face dans Vieux jeu, qui sera webdiffusé sur TV5.ca.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir convaincu Robert Lepage de jouer dans son premier court métrage, La divine stratégie, le jeune scénariste de Québec Martin Forget s’est payé une équipe d’étoiles de comédiens aguerris pour son projet de websérie Vieux jeu, qui mettra notamment en vedette Jacques Godin, Martin Dubreuil, Pierre Lebeau, Michèle Deslauriers, Louise Bombardier et sera présenté sur TV5.ca.

Non, assure Forget, le réalisateur Quentin Fabiani et lui n’ont pas créé cette histoire, qui se déroule dans un salon de quilles, dans le but de donner du travail à des vétérans parfois oubliés des producteurs.

N’empêche, Martin Forget se réjouit de compter sur un bon mélange de comédiens âgés et jeunes dans une distribution qui compte aussi sur Fayolle Jean, Martin Laroche et Anthony Therrien.

« On a des acteurs de 19 à 86 ans, dans le cas de Jacques Godin. C’est le fun de voir ça dans une websérie. Habituellement, ce format est l’apanage des jeunes créateurs, et ils mettent en scène des comédiens et des sujets pour les 18-35 ans », indique Martin Forget.

L’intrigue de Vieux jeu, qui se décline en cinq épisodes de huit à 10 minutes, se situe dans un salon de quilles détenu par un vieil homme, Adrien (Godin) qui songe à le vendre après l’avoir opéré pendant 50 ans. Informé par un ami de jeunesse qu’il ne lui reste que cinq jours à vivre, Adrien tentera alors de réaliser son rêve de réussir une partie parfaite.

Esthétique rétro

La série a été tournée il y a deux semaines au salon de quilles le Terminus de Saint-Eustache. « On l’a choisi parce qu’ils ont gardé le cachet original. Il n’y a même pas d’écran, il faut écrire son score à la main », note Forget.

Fabiani et lui voulaient orchestrer leur histoire autour du thème de la perfection. C’est Forget qui a eu l’idée d’utiliser le rare exploit d’une partie parfaite aux quilles comme métaphore.

« Je me suis mis à triper sur l’univers des quilles à cause de son esthétique rétro. »

Même s’il a touché à la réalisation dans La divine stratégie, Martin Forget entend désormais se consacrer uniquement à l’écriture de scénarios. Il travaille justement à un projet de long métrage.

« Avec La divine stratégie, j’ai vu mes limites. Mon intérêt se situe davantage dans l’histoire. »

Vieux jeu sera présenté sur TV5.ca cet automne, possiblement à partir du mois d’octobre.