/news/education
Navigation

Une aide supplémentaire pour la formation en art

Luc Fortin
PHOTO DIDIER DEBUSSCHERE Luc Fortin

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Culture et des Communications du Québec, Luc Fortin a annoncé lundi une aide supplémentaire pour la formation en art.

Ce nouveau montant s'ajoute au nouveau programme d'aide au fonctionnement du ministère.

Le programme Aide au fonctionnement pour les organismes de formation en arts, en vigueur depuis la fin du mois d’avril, a été bonifié de 820 000 dollars. Le programme dispose avec cet ajout du ministère de la Culture et des Communications de 12 millions de dollars.

De ce montant, près de 500 000 $ vont être consacrés à des camps artistiques et à des écoles de métiers d’arts. Le programme sert à favoriser l’accès des jeunes à l’art et la culture, en plus de former la relève artistique.

C’est une bonne nouvelle dans un milieu qui connaît parfois des difficultés.

«Les programmes ont été révisés dans la dernière année», indique Julie Quimper, la directrice sortante du Camp musical du lac Matapédia. «On s’attendait à ce que les compteurs soient remis à zéro et qu’il y ait un changement au niveau du financement. Le camp est très bien positionné au niveau du ministère alors on est très confiant qu’on va avoir un meilleur soutien financier. La bonne nouvelle, c’est qu’il y ait de l’argent neuf d’injecté. Ça on ne s’y attendait pas nécessairement».

Avec 15 000 dollars, le Camp musical lac Matapédia est l’un des moins bien financés au Québec. Depuis 20 ans, l’organisation survit par le dévouement et la passion de son personnel. Ces montants ajoutés seront très utiles pour permettre un meilleur fonctionnement au camp musical.

«Pendant 16 ans, on a fait un événement-bénéfice annuel qui demandait beaucoup d’investissements», explique Julie Quimper. «On avait un comité organisateur. Ça m’occupait beaucoup. Les profits étaient injectés entièrement dans le fonctionnement, jamais pour acheter un instrument, uniquement dans le fonctionnement. On a amassé 500 000$ dans les 20 dernières années. Imaginez ce qu’on aurait pu faire si on avait pu l’utiliser pour des projets spéciaux, pour acheter des instruments. Mais c’est allé uniquement dans le fonctionnement pour pallier au manque de financement».

La direction du camp va bientôt entrer en contact avec le ministère de la Culture et des Communications pour faire part de ses préoccupations.

Les organismes appuyés par le gouvernement seront dévoilés un peu plus tard.