/news/provincial
Navigation

D’aspirants policiers américains de passage à Québec

Une cohorte de sept étudiants américains, qui aspirent à devenir policiers ou experts en scène de crime, est à Québec ces jours-ci.
Capture d'écran TVA Nouvelles Une cohorte de sept étudiants américains, qui aspirent à devenir policiers ou experts en scène de crime, est à Québec ces jours-ci.

Coup d'oeil sur cet article

Les policiers canadiens et américains ont beau avoir des réalités bien différentes, ils peuvent aussi apprendre les uns des autres. Depuis quelques années déjà, le Campus Notre-Dame-De-Foy et l'Université du Mississipi collaborent ensemble.

Une cohorte de sept étudiants américains, qui aspirent à devenir policiers ou experts en scène de crime, est d'ailleurs à Québec ces jours-ci.

Leur incursion en sol canadien dure une semaine. Après avoir rencontré les policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Ottawa, ils se sont rendus à Québec, où plusieurs visites sont au programme.

Notamment, ils doivent visiter un poste de police, un centre de détention, un centre jeunesse, l’Assemblée nationale, la sûreté des Plaines d'Abraham et le palais de justice de Québec.

En l'espace de quelques jours, les étudiants en apprennent davantage sur la philosophie qui guide le système de justice et les corps policiers canadiens.

Au chapitre des similitudes entre policiers canadiens et américains, l’un des étudiants, William Washington, a relevé le désir de servir la communauté, mais les différences seraient aussi nombreuses et importantes.

Selon lui les policiers canadiens sont moins agressifs et plus accessibles. Il compte retourner aux États-Unis et s'en inspirer.

Les étudiants rencontrés se sont aussi tous montrés étonnés par le système canadien prônant la réhabilitation et la réinsertion.

La collaboration entre la Southern Mississippi University et le Campus Notre-Dame-de-Foy à Saint-Augustin-de-Desmaures existe depuis plus de 10 ans.

En octobre prochain, se sera au tour des étudiants du CNDF et de leur professeur, le policier à la retraite Alain Gelly, de se rendre au Mississippi, où ils seront exposés aux différences entre les réalités policières canadienne et américaine.