/news/provincial
Navigation

Chiot retrouvé dans une chaudière: une famille pour le petit Bucket

Bucket a rapidement charmé la famille Bergeron-Brochu, qui l’a adopté mercredi matin. Le couple s’est rendu à la SPA à la demande d’une de leurs filles, qui a demandé d’aller chercher le petit chiot puisqu’elle ne pouvait se rendre sur place.
Photo Didier Debusschère Bucket a rapidement charmé la famille Bergeron-Brochu, qui l’a adopté mercredi matin. Le couple s’est rendu à la SPA à la demande d’une de leurs filles, qui a demandé d’aller chercher le petit chiot puisqu’elle ne pouvait se rendre sur place.

Coup d'oeil sur cet article

Bucket, ce petit chiot de quelques semaines qui avait été abandonné dans une chaudière dans la région de Portneuf, à la fin du mois de juin, a trouvé une famille dès les premières minutes de sa mise en adoption.

L’histoire du petit chiot âgé de quelques semaines seulement avait touché bon nombre de personnes. Peu après la médiatisation de sa triste histoire – il avait été retrouvé dans un piteux état - les appels pour l’adopter se sont multipliés, à la Société protectrice des Animaux (SPA) de Québec.

Or, la petite bête devait passer un certain temps en famille d’accueil. C’est mercredi matin, 11 h, que Bucket était disponible pour l’adoption. Quelques minutes avant, un peu moins d’une dizaine de personnes étaient sur place pour l’avoir. Une dizaine de personnes ont également téléphoné.

C’est finalement la famille Bergeron-Brochu de Québec qui est repartie avec le chiot. « On cherchait et, par hasard, sur le site de la SPA, il y avait un chiot et c’est ce que nous voulions », indique Richard Bergeron.

Tombé sous le charme

Lui et sa conjointe, Fabienne Brochu, ignoraient tout de l’histoire de Bucket.

« On vient pour notre fille, elle ne pouvait pas se rendre et quand elle l’a vu, elle m’a téléphoné pour me dire d’aller le chercher », poursuit Mme Brochu.

Le couple, en compagnie de leur autre fille, a analysé l’attitude de Bucket dans la cour de la SPA, sous l’œil attentif des autres familles intéressées par le petit chien.

« Désolé, mais je crois que nous allons le prendre », a lancé M. Bergeron. L’homme est complètement tombé sous le charme de Bucket.

Le petit chien s’est visiblement pris d’affection également pour lui.

« J’ai jeté un regard sur sa démarche, il ne semblait pas avoir de boiterie. Au niveau comportemental, il s’est bien porté. Il est soumis, on peut prétendre qu’il ne sera pas dominant », ajoute Mme Brochu.

Bon chien

Le directeur général de la SPA, Denys Pelletier, était fort satisfait du sort du petit chiot.

« On est content de la finalité. Il a été en famille d’accueil pendant un certain temps. Il a pris du mieux, du poids, il est en bonne forme et là, il est adopté », lance-t-il.

Malgré un début de vie difficile, Bucket sera un bon chien, croit M. Pelletier.

« C’est un petit chiot qui va se comporter de façon normale, on ne voit pas de traumatisme de visu », observe-t-il.