/news/provincial
Navigation

Fêtes de la Nouvelle-France: un joyeux festin pour les plus gourmands

Fred Veilleux et Laurence Verreault préparent avec soin des pilons de dinde géants.
Photo Simon Clark Fred Veilleux et Laurence Verreault préparent avec soin des pilons de dinde géants.

Coup d'oeil sur cet article

Pilon de dinde hors norme, saucisses, fromage et crème glacée, même les plus affamés peuvent avoir besoin d’aide pour terminer leur assiette au marché des saveurs des Fêtes de la Nouvelle-France.

Tel qu’annoncé, le fameux pilon de dinde d’une livre et demi de viande ressemble un peu à ce qu’on voyait à l’époque dans les épisodes des Pierrafeu.

Vendu 13,50 $ l’unité, la pièce monstrueuse peut certainement vous sustenter pour une journée entière. À déguster «primitivement» disent les compères de La Cuisse, à l’origine du produit unique.

Des secrets

«Il faut une préparation et une cuisson spéciale. Au four régulier à la maison, les chances de rater son coup sont élévées», explique Fred Veilleux, qui ne veut pas révéler tous les secrets de cette recette idéale pour les festivals et les grands événements sportifs.

«C’est incroyable et ça passe le test !» lance Patrick Arcand, occupé à déchirer «son gourdin» à pleines dents. Même son de cloche pour Simon Bellemare qui savourait aussi son pilon d’une autre époque. À moins que les gastronomes ne préfèrent la patate douce en poutine à l’effiloché de dinde.

Pour les estomacs plus délicats, les trouvailles des 1001 fondues peuvent rassasier tout autant. Le festin s’accompagne allègrement non pas de vin de pissentlits, mais des créations houblonnées du Corsaire, la microbrasserie de Lévis qui égaye les sites.

Avec plaisir

Pour terminer, choisissez les churros au nutella et vous risquez de marcher d’un pas plus lourd pour rentrer au bercail ou visiter le marché des métiers.

Sur l’heure du souper, les sourires étaient contagieux parmi la foule. Après avoir personnifié le cardinal Jules Mazarin la veille, Robin Gagné avait enfilé hier ses habits du maître de musique Jean Baptiste Lully.

«Je suis venu donner des ordres !», a mentionné le sympathique visiteur qui n’avait pas encore fait son choix culinaire.

Les 21e Fêtes de la Nouvelle-France se poursuivent jusqu’à dimanche.

Fred Veilleux et Laurence Verreault préparent avec soin des pilons de dinde géants.
Photo Simon Clark

 

Fred Veilleux et Laurence Verreault préparent avec soin des pilons de dinde géants.
Photo Simon Clark

 

Fred Veilleux et Laurence Verreault préparent avec soin des pilons de dinde géants.
Photo Simon Clark

 

Fred Veilleux et Laurence Verreault préparent avec soin des pilons de dinde géants.
Photo Simon Clark