/news/currentevents
Navigation

Face-à-face mortel dans Charlevoix: l'identité de la victime maintenant connue

Une motocycliste est décédée après avoir perdu le contrôle de son engin

Sandra Bouchard
Photo Facebook Sandra Bouchard

Coup d'oeil sur cet article

Une femme est décédée dans un face-à-face qui ne lui a laissé aucune chance sur la route 138 à Petite-Rivière-Saint-François, dans la région de Charlevoix.

Sandra Bouchard, 41 ans, se trouvait seule sur sa moto et se dirigeait vers Baie-Saint-Paul en compagnie d’un autre motocycliste au moment où elle aurait perdu la maîtrise de son engin, vers 12 h 45, selon les premières constatations des enquêteurs.

Une motocycliste a perdu la vie dimanche midi à Petite-Rivière-Saint-François.
Photo Agence QMI, Guy Martel
Une motocycliste a perdu la vie dimanche midi à Petite-Rivière-Saint-François.

 

La femme de Québec se serait alors retrouvée dans la voie inverse, où le conducteur d’un autre véhicule n’aurait rien pu faire pour l’éviter, a expliqué la Sûreté du Québec (SQ).

Suite à l’impact, d’une rare violence, cette voiture a pris feu. L’automobiliste s’en tire avec des blessures mineures.

Le décès de la motocycliste a été constaté sur les lieux. « C’était une mort évidente », a indiqué la porte-parole de la SQ, Hélène Nepton.

L’homme qui l’accompagnait sur un autre bolide a quant à lui été transporté à l’hôpital pour y soigner un violent choc nerveux.

Au moment d’écrire ces lignes, la SQ n’était pas en mesure de dévoiler l’identité de la victime et son lien avec le second motocycliste.

La voiture qui arrivait en face a pris feu à la suite de l’impact.
Photo Guy Martel, Agence QMI
La voiture qui arrivait en face a pris feu à la suite de l’impact.

Circulation perturbée

Une dizaine de pompiers de Baie-Saint-Paul et de Petite-Rivière-Saint-François se sont rendus sur place. Des enquêteurs se sont également déplacés pour établir les circonstances exactes qui ont mené à la collision.

L’accident a causé une importante congestion pendant plusieurs heures dans ce secteur achalandé de Charlevoix. La route 138 a d’abord été fermée pendant de longues minutes, avant que les autorités permettent la circulation sur une voie en alternance, puis mettent en place une voie de contournement.

C’est d’ailleurs cette circulation dense qui a éveillé les soupçons de Régis Lajoie, dont la résidence se trouve près des lieux du drame. « On est venu voir et on a vu qu’il y avait eu un accident. Un automobiliste qui passait s’est arrêté et nous a conseillé de ne pas aller voir, que ce n’était pas beau », a-t-il indiqué.

Le décès de la dame a été constaté sur place.
Photo Guy Martel, Agence QMI
Le décès de la dame a été constaté sur place.

Endroit sécuritaire ?

Sans pouvoir se prononcer sur les causes de l’accident, le résident et sa conjointe, Lise Girard, sont d’avis que la sécurité pourrait être renforcée dans ce secteur de la route 138, où la chaussée passe de deux à une voie en direction est.

« Le monde roule vite et a l’air tellement pressé. Ils sont en vacances, mais ils sont pressés. Il faudrait prolonger les deux voies ou réduire la vitesse », a estimé Mme Girard.

Journée meurtrière pour les motocyclistes

La collision mortelle de Petite-Rivière-Saint-François s’ajoute à une série d’accidents survenus au Québec et à Ottawa, hier, qui ont tué quatre autres motocyclistes.

Un motocycliste de 59 ans est finalement décédé hier soir, après avoir été grièvement blessé dans une collision avec une voiture vers 18 h 15 à Drummondville, dans le Centre-du-Québec.

Selon les premiers éléments d’enquête, l’un des deux véhicules aurait possiblement omis de faire son arrêt obligatoire.

En début d’après-midi dimanche, un drame similaire s’est produit à Gore, dans les Laurentides, où un motocycliste de 64 ans et sa passagère de 60 ans sont décédés après avoir heurté une camionnette. Le conducteur de celle-ci s’en est tiré indemne.  

Appel à la vigilance

Quelques heures plus tôt, un autre motocycliste avait perdu la vie sur l’autoroute 417 à Ottawa. Le bolide de l’homme de 49 ans a pris feu à la suite de l’accident.

À la Sûreté du Québec, la porte-parole Hélène Nepton ne pouvait que constater, dimanche, le nombre élevé de collisions.

Le corps policier rappelle que la prudence est de mise à l’égard des conducteurs vulnérables.

« Les motos, les vélos, les piétons, c’est sûr que ce sont des personnes vulnérables sur la route. Ils risquent plus d’avoir des blessures graves lorsqu’ils sont impliqués dans une collision », a-t-elle souligné.

– Avec l’Agence QMI