/sports/racing
Navigation

Tagliani résiste

Alexandre Tagliani a devancé Andrew Ranger à l’arrivée.
Photo agence QMI, Andréanne Lemire Alexandre Tagliani a devancé Andrew Ranger à l’arrivée.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Alexandre Tagliani est le nouveau patron au Grand Prix de Trois-Rivières.

Le pilote de Laval est sorti vainqueur d’une course beaucoup moins mouvementée que prévu après avoir devancé Andrew Ranger et Marc-Antoine Camirand dimanche, à l’occasion de la neuvième étape de la série NASCAR Pinty’s.

Alexandre Tagliani
Alexandre Tagliani

Devant leur public, les pilotes québécois ont confirmé leur domination. Louis- Philippe Dumoulin, Alex Labbé et Jean-François Dumoulin ont complété le groupe des six premiers à l’arrivée.

Autant les échanges musclés avaient marqué la présence précédente au Québec des bolides de la série canadienne, à Mirabel en juillet, autant cette épreuve en Mauricie, à part quelques accrochages isolés, s’est conclue sans grande controverse.

Combattant une bronchite, Tagliani s’est emparé de la tête au 27e tour pour ne plus jamais la quitter.

« J’ai peiné pour rester concentré, a expliqué celui qui a remporté sa première victoire à Trois-Rivières en NASCAR. Je n’étais pas au sommet de ma forme, mais l’important c’est d’avoir pu résister à Andrew. Nous avons prouvé que notre voiture était compétitive une fois de plus, mais cette fois ça s’est bien terminé. »

Drapeau jaune tardif

Un drapeau jaune agité alors que le dernier tour était entamé par le meneur aurait pu tout bousiller si son plus sérieux poursuivant avait réussi à le surprendre en fin de parcours.

« Le drapeau blanc [signifiant le dernier tour] a été déployé devant la ligne de départ/arrivée et le jaune, lui, a été montré quelques virages plus tard, a raconté Tagliani. La course aurait dû se terminer là. Je pense qu’ils [les dirigeants de la série] voulaient relancer l’épreuve... »

Tagliani aurait certes été furieux si Ranger avait réussi à le devancerlors de la prolongation de trois tours. Mais là encore, une controverse a été évitée.

Encore deuxième

Le pilote de Granby, qui s’était élancé de la position de tête, se promettait bien de tenter une ultime manœuvre pour surprendre Tagliani. Mais en vain.

« J’ai manqué mon départ lors de la dernière relance, a souligné Ranger. La voiture n’a pas décollé comme je le voulais. J’ai réussi à me rapprocher de lui au tout dernier tour, mais sans parvenir à le doubler. J’espérais aussi une erreur de sa part qui n’est jamais venue. »

Ranger accède à la deuxième marche du podium pour la cinquième année de suite à Trois-Rivières.

« Je ne sais plus ce que ça prend pour gagner ici, a-t-il dit à la blague. La voiture était performante, mais j’ai manqué de freins vers la fin. C’est la première fois que ça m’arrivait ici. Et puis Alex roulait très vite. »

À Toronto, le mois dernier, les deux animateurs de l’épreuve de dimanche avaient été impliqués dans un accrochage qui avait choqué Ranger. Cette fois, tout s’est déroulé dans l’ordre.

Camirand, limité à seulement quatre présences cette année en NASCAR Pinty’s, était évidemment heureux de son podium, son deuxième d’affilée.

« Je souhaitais juste que Tagliani et Ranger s’accrochent devant moi pour prendre les commandes de la course », a dit le pilote de Saint-Léonard-d’Aston, dont la victoire, au risque de se répéter, est proche.

Ses solides performances sont d’ailleurs de bon augure pour lui assurer un volant à temps plein dans la série l’an prochain.

Abandon coûteux pour Lacroix

Ce Grand Prix de Trois-Rivières n’aura toutefois pas souri à Kevin Lacroix, qui tentait de le remporter pour la troisième année de suite.

« Nous avions une voiture moins performante que l’an dernier, mais elle aurait pu nous procurer au moins une place sur le podium, a dit le pilote de Saint-Eustache, qui a ouvertement critiqué le comportement de Labbé à sa sortie de voiture.

«Il m’a touché une première fois dans le virage un, sans doute pour se venger de notre contact à Mirabel. Puis il m’a frappé une deuxième fois dans la courbe suivante. C’était un coup bas. »

Lacroix n’a pas pu éviter le dérapage après l’incident survenu au 25e tour.

Lacroix n’était pas au bout de ses peines puisqu’une quinzaine de tours plus tard, il était contraint à l’abandon pour cause de problème de boîte de vitesse.

« Labbé et Tagliani ont été les plus virulents à mon égard à Mirabel, a-t-il renchéri, m’accusant de tous les maux, mais ils ont carrément sorti des adversaires au cours des dernières courses... »

Labbé, lui, fait une excellente opération puisqu’il porte sa récolte de points à 385, soit 23 de plus que Lacroix. Caydon Lapcevich (352), Louis-Philippe Dumoulin (348) et D.J. Kennington (325) complètent les cinq premières places au tableau.

« J’aimerais bien voir la reprise de l’incident, a affirmé Labbé. Nous nous sommes touchés, Lacroix et moi, dans un virage, mais je ne suis pas responsable de son dérapage. Il y a erreur sur la personne. »

Résultats

9e manche de la série Pinty’s Canada

  1. Alex Tagliani laval / dodge 54 tours
  2. Andrew Ranger granby / dodge 54 tours
  3. Marc-A. Camirand Saint-Léonard-d’Aston / Chevrolet 54 tours
  4. Louis-Philippe Dumoulin Trois-Rivières / Dodge 54
  5. Alex Labbé  Saint-Albert / Ford 54
  6. Jean-François Dumoulin  Trois-Rivières / Dodge 54
  7. Cayden Lapcevich  Grimsby, Ontario / Dodge 54
  8. D.J. Kennington  Saint Thomas, Ontario / Dodge 54
  9. Simon Dion-Viens  St-Joseph-de-Kamouraska / Dodge 54
  10. Larry Jackson  Oakville, Ontario / Dodge 54
  11. Adam Martin  Ayr, Ontario / Ford 54
  12. Brandon White  Kahnawake / Chevrolet 54
  13. Gary Klutt  Halton Hills, Ontario / Dodge 54
  14. Robin Buck  Milton, Ontario / Ford 53
  15. Jocelyn Fecteau  Montréal / Dodge 53
  16. Raymond Guay  Sainte-Julie / Dodge 46
  17. Martin Côté  Shefford / Dodge 42
  18. Kevin Lacroix  Saint-Eustache / Dodge 41
  19. Anthony Simone  Aurora, Ontario / Dodge 38
  20. David Michaud  Terrebonne / Dodge 14

Prochaine course : 19 août à Antigonish, en Nouvelle-Écosse