/sports/racing
Navigation

Hugo Houle sur les routes de l’Espagne

Le cycliste amorce dès samedi la Vuelta avec sa formation AG2R-La Mondiale

Hugo Houle
Photo Courtoisie ypmedias Le Québécois Hugo Houle vise une belle performance au Tour d’Espagne.

Coup d'oeil sur cet article

Au sommet de sa forme, le cycliste Hugo Houle sera au départ, samedi, de la 72e édition du Tour d’Espagne avec les plus grandes vedettes du peloton international.

Jusqu’au dimanche 10 septembre, la Vuelta 2017 comporte 21 étapes, pour une distance totale de 3324 kilomètres.

Écarté du dernier Tour de France, le Québécois savait depuis longtemps que sa puissante formation AG2R-La Mondiale allait avoir besoin de ses services pour ce 3e grand tour de la saison. Houle devra appuyer le Français Romain Bardet, troisième de la Grande Boucle en juillet, et le grimpeur italien Domenico Pozzovivo.

« J’ai hâte que ça commence. Je me sens bien. J’ai fait 26 jours de travail en altitude, notamment à Val d’Isère, et ça va être l’occasion de me tester. On a une belle équipe homogène avec beaucoup de profondeur », explique-t-il.

Pour la troisième fois de son histoire, la Vuelta débutera hors des frontières espagnoles, à Nîmes, en France, à une quarantaine de minutes à peine du lieu de résidence de l’olympien de 26 ans. Un court contre-la-montre par équipe de 13,7 km lancera les hostilités.

Après deux participations au Tour d’Italie en 2015 et 2016, Houle n’arrive pas en recrue sur cette longue épreuve de trois semaines, où la chaleur écrasante représente souvent un obstacle.

Des ambitions

« Je veux saisir ma chance. Il y aura plusieurs belles étapes de baroudeurs. Il va y avoir des opportunités pour une échappée. Ce sera une Vuelta très dure avec moins d’arrivées au sprint. »

Un peu délaissé par l’élite mondiale pendant quelques années, le Tour d’Espagne regagne en popularité et l’édition actuelle laisse entrevoir des batailles identiques au dernier Tour de France entre Chris Froome, Fabio Aru, Alberto Contador et Romain Bardet. Vicenzo Nibali affiche aussi de grandes ambitions et Esteban Chaves pourrait surprendre.

Outre Hugo Houle, les Canadiens Mike Woods (Cannondale) et le vétéran de 40 ans Svein Tuft (Orica-Scott) seront également en selle. Les trois adversaires ont pris le temps de discuter un peu vendredi lors de la présentation des équipes.

Pas de contrat

Originaire de Sainte-Perpétue, Houle n’a pas encore signé de contrat pour 2018, mais il ne semble pas préoccupé par son avenir.

« Ce n’est pas réglé, mais ça devrait être bon. Je ne suis pas inquiet. C’est sûr que je fais du bicycle l’année prochaine ! »

Cette sélection pour la Vuelta signifie bien sûr qu’il sera absent des Grands Prix de Québec et Montréal le mois prochain. Il espère toutefois conclure sa saison aux Mondiaux qui auront lieu du 17 au 24 septembre 2017 à Bergen, en Norvège.

La Vuelta 2017

Du 19 août au 10 septembre

  • 21 étapes
  • 3324 kilomètres
  • 13,7 kilomètres contre-la-montre par équipe
  • 40,2 kilomètres contre-la-montre individuel
  • 50 cols
  • 50 journées de repos