/sports/football/rougeetor
Navigation

Plaisirs gastronomiques au tailgate

Les fans de l’équipe de Laval avaient tout prévu pour bien démarrer la saison

Coup d'oeil sur cet article

Signe que la saison de football universitaire est bien lancée depuis samedi soir à Québec, les odeurs de hot-dog, côtes levées et saucisses se faisaient sentir dans le stationnement du PEPS, à quelques heures du duel attendu entre le Rouge et Or et le Vert et Or de Sherbrooke. Et la température était clémente !

Arrivés dès 10 h le matin pour être certains d’avoir une « bonne place » pour garer leur voiture et déployer toute leur artillerie, Bruno et sa gang n’avaient pas lésiné sur les moyens. Saucisses italiennes, pizza, ailes de poulet, ils se sont régalés tout au long de la journée en discutant de football et autres sujets.

« On est des tripeux de football, on aime ça, lance l’homme coiffé d’un chapeau en forme de ballon de football. C’est important d’arriver tôt pour avoir une bonne place et pour commencer la cuisson de nos affaires. »

Le Rouge et Or goûtera-t-il à une deuxiè­me conquête de suite de la coupe Vanier cette saison ?

« On a une meilleure équipe, sur le papier, que l’an passé, estime-t-il au sujet de son club fétiche. Mais c’est toujours dur à prévoir, surtout que la conférence Québec est de plus en plus compétitive. »

David Hubert, de Trois-Rivières, ne rate jamais de son côté le désormais traditionnel rendez-vous du samedi soir qui lance la nouvelle campagne de l’équipe. « Comme le dimanche est réservé à la NFL, je viens toujours pour les matchs d’ouverture du samedi. Le Rouge et Or est la seule bonne équipe au Québec et j’aime les clubs de gagnants ! » a lancé l’homme vêtu d’un chandail de l’Université Laval.

Il se disait toutefois déçu de n’avoir eu accès au site qu’à midi, ce qui l’a forcé à patienter dans un autre stationnement pendant quelques heures.

Chili au menu

À quelques pas de là, la sympathique Marie a invité le représentant du Journal à goûter à son chili maison.

Elle a mis deux jours à le cuisiner pour être prête pour le grand jour, elle qui vivait l’expérience du tailgate pour la première fois, et ce, bien qu’elle assiste aux matchs du Rouge et Or depuis plus de 25 ans !

« Il faut dire que notre voisine sort avec un joueur du Rouge et Or [Adam Auclair], alors nous voilà ! Le Rouge et Or va gagner, facile ! »

Associé au restaurant Ninkasi, Marc Bessette avait invité une soixantaine de clients à participer aux festivités d’avant-match.

Une première qui va sûrement se répéter, alors la bonne humeur régnait sous la tente spécialement aménagée pour l’occasion.

« On avait envie de faire un événement plus gros avec le club social. On a préparé notre chili et des hot-dogs. C’est toujours plaisant. »