/sacchips/space
Navigation

Il pleuvrait des diamants sur Neptune et Uranus

Des planètes «bling bling»!

Il pleuvrait des diamants sur Neptune et Uranus
nasa_gallery - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

Des chercheurs, qui ont publié leurs résultats dans la revue Nature Astrophysics, ont recréé les conditions des précipitations sur les planètes de glace Uranus et Neptune et il s’avère qu'il y pleut... des diamants.

Tout d’abord, les pluies de diamant sur Neptune et Uranus étaient une hypothèse. En effet, les océans qui composent la «surface» de ces deux géantes de glace contiennent notamment des molécules d’hydrocarbure. Ces molécules ne sont faites que de carbone et d’hydrogène.

L’hypothèse veut que les températures extrêmement élevées et la très forte pression au fond de ces océans, proche des noyaux des planètes, brisent les molécules d’hydrocarbure en atomes d’hydrogène et de carbone.

Et qu’est-ce qu’un diamant? Du carbone crystallisé.

Les molécules de carbone sur Neptune et Uranus se retrouvant toutes seules, elles se cristallisent et voilà: de la pluie de diamant.

Dramatisation

Une étude publiée la semaine dernière révèle que cette hypothèse a tout pour être exacte.

Des chercheurs ont utilisé un instrument de haut calibre, le Matter In Extreme Conditions, pour en avoir le coeur net. Les conditions sur Neptune et Uranus sont extrêmes, il faut donc un instrument extrême.

Ils ont tiré un faisceau laser sur une mince feuille de polystyrène, un hydrocarbure bien de chez nous. Ce laser a augmenté la pression à 150 gigapascals et la température est montée à 6000 Kelvins.

Les molécules ont effectivement été brisées et des diamants ont été créés! Ça a été extrêmement rapide et les diamants en question ne mesurent que quelques nanomètres, mais néanmoins, l’expérience est réussie!

Sur Neptune et Uranus, lorsque les diamants retombent dans les lacs (car leur densité est plus grande), ils se reforment en hydrocarbure et la chaîne peut recommencer. Ceci expliquerait pourquoi ces planètes sont plus chaudes qu'elles ne devraient l'être; les diamants qui retombent produisent de la friction, ce qui dégage de la chaleur.

Sur les notes d’une mélodie bien connue: «diamonds are forever».

Pour en savoir davantage sur cette expérience, vous pouvez consulter les articles de The Guardian et de Gizmodo.