/sports/football/rougeetor
Navigation

Breton-Robert de retour sur les lieux du crime

Football
Photo Agence QMI, Simon Clark Jonathan Breton-Robert garde d’excellents souvenirs du match de la Coupe Dunsmore l’an dernier au CEPSUM.

Coup d'oeil sur cet article

Jonathan Breton-Robert retournera sur la scène où il a littéralement explosé l’an dernier, à la Coupe Dunsmore.

Le demi inséré du Rouge et Or de l’Université Laval avait brillé de tous ses feux sur la dernière série offensive qui avait mené au touché de la victoire. Des réceptions de 47 et 7 verges ainsi qu’une passe de touché de trois verges au quart-arrière Hugo Richard, sur un jeu truqué dans les dernières secondes, avaient permis à Breton-Robert de remporter le titre de joueur par excellence.

D’inconnu à célébré

«Ce fut un match incroyable et j’en garde de bons souvenirs, a souligné Breton-Robert. Je n’oublierai jamais la Coupe Dunsmore de l’an dernier. Je retiens l’ensemble de l’œuvre de notre dernière poussée offensive (7 jeux, 70 verges en 1 min 12 s).»

Inconnu avant la Coupe Dunsmore, le produit des Faucons de Lévis-Lauzon s’était fait connaître lors de ce match avec une performance qui demeurera dans la mémoire des partisans du Rouge et Or pour très longtemps. «Beaucoup de gens m’en parlent et je suis bien fier de cet accomplissement, a-t-il précisé. Je ne pense pas être surveillé de plus près parce que nous misons sur un bon groupe de receveurs.»

Si la Coupe Dunsmore 2016 gardera toujours une place de choix dans les souvenirs de Breton-Robert, le demi inséré de deuxième année ne vit pas dans le passé. «Ce ne sont pas les souvenirs de 2016 qui vont nous permettre de gagner cette année, a-t-il prévenu. Je suis excité de retourner au CEPSUM parce qu’il s’agit toujours de bons matchs entre nos deux équipes.»

Profitant d’une blessure à Benoît Gagnon-Brousseau, la fierté de Saint-Anselme avait connu un bon match, le 15 octobre, face aux Carabins, à son premier départ en carrière avec des gains de 89 verges par la passe et un touché par la course.