/entertainment/movies
Navigation

Clooney, artiste engagé

George Clooney
Photo AFP George Clooney

Coup d'oeil sur cet article

TORONTO | George Clooney a beau avoir été invité au Festival de Toronto cette année pour présenter une comédie (Suburbicon), l’acteur et cinéaste a profité de l’occasion pour aborder des sujets beaucoup plus sérieux, dimanche après-midi, en conférence de presse.

Au moment où l’ouragan Irma commençait à faire des ravages en Floride, Clooney a rappelé l’importance de venir en aide aux victimes de l’ouragan Harvey, à Houston.

« Houston est comme la Syrie à l’heure où on se parle, a souligné Clooney, qui a toujours été engagé politiquement.

Les habitants de Houston sont des réfugiés en ce moment, et ils n’ont rien fait pour mériter cela. Ils sont des victimes. Ils se sont fait enlever leurs maisons et tout ce qu’ils possèdent, et ils vont souffrir pendant longtemps encore. Et comme pour les gens et les enfants qui souffrent en Syrie, c’est à nous de trouver des façons de nous impliquer pour les aider. C’est notre devoir en tant que citoyens du monde. C’est la meilleure façon d’essayer de rendre le monde meilleur. »

Entre amis

Pour la réalisation de Suburbicon, son sixième film derrière la caméra, George Clooney s’est entouré de plusieurs amis et proches collaborateurs, dont Matt Damon (qui joue le rôle principal du film), Julianne Moore et les frères Coen, qui ont coécrit le scénario. Cette comédie satirique suit les habitants d’une banlieue blanche américaine des années 1950 dont la quiétude est bouleversée par l’arrivée d’une famille noire dans le quartier.

Clooney a admis dimanche que l’élection de Trump à la présidence et les événements de Charlottesville ajoutaient une nouvelle dimension à son film.

« Quand on a commencé à tourner Suburbicon, Trump a été élu et ça a changé le ton du film de façon étrange, a souligné l’acteur et cinéaste de 56 ans.

Le pays est devenu plus en colère et cela nous a forcés à couper quel­ques scènes du film qui étaient plus comiques, mais qui, soudainement, n’étaient plus dans le ton. »


Suburbicon prendra l’affiche à la fin octobre.