/finance/pme
Navigation

Enviro 5 tente de faire sa place parmi les grands

L’environnement au cœur des décisions de l’entreprise

Enviro5
Photo collaboration spéciale, Magalie Lapointe Geneviève Salvas et Pascal Champagne, nouveaux et premiers franchisés, Frédérick Côté, président d’Enviro 5, et Isabelle Valcourt, directrice générale des opérations.

Coup d'oeil sur cet article

L’entreprise Enviro 5 souhaite devenir un leader au Québec en nettoyage et vidange de fosses septiques, tout en respectant l’environnement.

Au cours des dernières années, l’entreprise Enviro 5 a pris plusieurs décisions importantes pour réduire son empreinte écologique. Notamment facturer sans papier, posséder des véhicules de service au propane pour diminuer les gaz à effet de serre, puis traiter et composter dans un centre de traitement autorisé par le ministère de l’Environnement.

Le compost fabriqué avec la matière récoltée est donné à différents agriculteurs de la Montérégie. Même si le compost ne rapporte pas financièrement, les actionnaires le font pour le bien de l’environnement.

D’ailleurs, lors du traitement des fosses septiques, les propriétaires font des découvertes assez inusitées. Dentiers, condoms, jouets d’enfants, bijoux, cellulaires, jouets sexuels, clés, boules de billard... Plus rien ne surprend les travailleurs.

Franchise

Actionnaires de l’entreprise depuis presque 20 ans, Frédérick Côté et Isabelle Valcourt croient que, dans leur domaine, les plus petites entreprises seront appelées à disparaître.

« Depuis une dizaine d’années, plusieurs petites compagnies sont disparues et les gros joueurs sont bien positionnés. C’est comme si tu avais un dépanneur Couche-Tard, puis un petit dépanneur sans nom à côté. Le petit ne pourra pas compétitionner », a dit le président de l’entreprise, Frédérick Côté.

Fière d’être reconnue depuis plusieurs années par CAA Québec-Habitation, l’entreprise de la Montérégie désire maintenant s’installer partout au Québec avec différents franchisés.

Un premier franchisé vient d’ailleurs de se joindre à l’équipe sous la bannière Enviro 5 P.C. Pompage.

« Avoir plusieurs franchisés, c’est positif pour nous et pour eux. Ils peuvent rester petits s’ils le veulent, mais ils ont le pouvoir d’achat et les avantages des grosses compagnies », a expliqué la directrice des opérations, Isabelle Valcourt.

Main-d’œuvre

Comme dans plusieurs domaines, la main-d’œuvre est difficile à recruter. Des journées de travail de 13 heures, le travail saisonnier et la condition physique requise limitent le nombre de candidats.

Par contre, quelque 90 % des 80 employés d’Enviro 5 travailleraient pour l’entreprise depuis plusieurs années. Le secret ? Traiter chaque individu comme s’il était un membre de la famille. D’ailleurs, plusieurs employés comptent effectivement un membre de leur parenté dans l’entreprise.