/finance/pme
Navigation

Le logement étudiant à l’ère d’Airbnb

Coup d'oeil sur cet article

Le marché de la location de logements étudiants est en forte croissance au Québec. Plusieurs initiatives sont lancées ici et là, mais aucune ne semble exploiter son plein potentiel. Comme le marché tire de l’arrière par rapport aux autres pays, les possibilités d’innovation et d’optimisation sont énormes.

Le Canada, particulièrement le Québec, n’a plus à prouver la réputation de ses universités. Il est grand temps d’emboîter le pas dans cette transformation de l’industrie, car nous accueillons près de 40 000 étudiants internationaux chaque année dans nos villes universitaires québécoises, que ce soit à Montréal, Sherbrooke ou Trois-Rivières.

De plus, le décret migratoire du président Trump n’a fait qu’augmenter le nombre d’étudiants. Il suffit d’aller faire un tour sur Kijiji et LesPAC pour se rendre compte que la recherche de logement peut devenir un casse-tête pour les étudiants. Il est très facile de s’y perdre et de manquer de bonnes occasions lorsque l’offre est si éparpillée.

Centraliser l’offre

C’est en voulant se différencier des entreprises existantes dans ce domaine qu’une startup d’ici a créé le « Airbnb du logement étudiant ». DormBooker.com a choisi de relever un défi de taille en centralisant l’offre de logements étudiants dans un seul moteur de recher­che et en offrant une interface accessible, sécuritaire, et conviviale à ses usagers.

Amyn Murji, l’entrepreneur à l’origine de l’entreprise qui est actuellement en campagne de financement, a bâti une plateforme simple d’utilisation et conçue pour accommoder tant les étudiants que les propriétaires.

Il a saisi l’occasion de se distinguer et de percer un marché où la demande est considérable dans nos bassins universitaires.

Nous avons grand intérêt à surveiller cette startup active dans plus de 380 villes qui, avec plus de 755 000 lits et 1800 propriétaires, se démarquera certainement dans le secteur du logement étudiant.