/news/green
Navigation

Pas d’effets de l’ouragan Irma ici

US-WEATHER-HURRICANE-IRMA
AFP Les vents violents d’Irma ont poussé les bateaux sur terre dans cette marina de Miami. Les dégâts de I’ouragan ont toutefois été inférieurs à ce que l’on redoutait.

Coup d'oeil sur cet article

L’ouragan Irma qui a dévasté une bonne partie des Caraïbes et fait d’importants dégâts en Floride n’aura pas « l’énergie » de remonter jusque chez nous, où seuls quelques nuages pourraient être visibles dans le sud de la province jeudi, selon les météorologues.

« Elle [Irma] est encore dans le sud des États-Unis et devrait remonter vers le nord, mais en arrivant dans les Grands Lacs, elle va perdre beaucoup de son énergie et devrait se dissiper. Elle va se désagréger au fur et à mesure qu’elle rejoint le nord et touche des températures plus froides », mentionne Amélie Bertrand, météorologue chez Environnement Canada.

Quelques nuages au sud

Qui plus est, c’est le beau temps prévu pour les prochains jours qui semble jouer en notre faveur, selon MétéoMédia. « Nous avons un fort anticyclone sur la province, ce qui explique les températures agréables que nous avons et aussi ce qui empêche toute dépression de venir sur le Québec », précise le météorologue Antoine Monette.

Les seules traces d’Irma qui pourraient être visibles le seraient du sud de la province, soit dans les secteurs des municipalités de Lacolle ou Champlain dès jeudi, estiment les experts. Le ciel pourrait aussi être plus chargé à Montréal et en Estrie vers le milieu de la semaine, d’après Environnement Canada.

« Des débris de nuages pourraient s’installer, mais ça se traduira plus comme un ciel voilé. Le soleil va passer à travers de ces nuages », précise Mme Bertrand.

Signe qu’Irma perd en intensité, aucune rafale ou précipitation importante n’est prévue au Québec au cours des prochains jours.

Un œil sur Jose

D’ici là, Jose est « à surveiller ». Selon certaines prévisions, l’ouragan de catégorie 2 pourrait remonter sur les Maritimes, en Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve, en début de semaine prochaine.

D’autres prévisions l’envoient plutôt vers New York et Boston, puis sur le Québec mardi prochain.

« S’il vient sur le Québec, ce sera sous forme d’une dépression extratropicale, donc beaucoup de pluie et du vent, mais les modèles ne s’entendent pas encore, il est trop tôt », indique M. Monette.

Il précise que la force de Jose pourrait augmenter au cours des prochains jours. Pour la prochaine semaine, il fera du surplace à l’ouest des Bahamas, selon le météorologue.