/entertainment/movies
Navigation

Des opérations chirurgicales en direct

Le Festival du Film Médical de Québec débute jeudi

Coup d'oeil sur cet article

Pour la première fois en Amérique du Nord, deux médecins de Québec fondent le Festival international du Film Médical de Québec, qui aura lieu jeudi et vendredi. La chose la plus inusitée de sa programmation est sans doute les opérations chirurgicales qui seront retransmises en direct durant les deux jours du Festival.

Inusité, mais franchement intéressant pour le grand public appelé à assister et à poser des questions durant des opérations chirurgicales, qui auront lieu jeudi et vendredi entre 9 h et 17 h, dans cinq salles de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Les spectateurs y assisteront comme s’ils étaient au cinéma, à l’auditorium du pavillon Palasis-Prince de l’Université Laval. Au menu : chirurgies cardiaques, bariatriques et thoraciques, entre autres.

Ils pourront poser des questions en direct aux équipes médicales. « On donnera de l’information, disons, plus rigoureuse que ce qu’on peut aller chercher sur le web. Quand les gens vont sur Wikipédia, ils meurent trois fois par jour », lance à la blague un des instigateurs du projet, le Dr Paul Poirier.

Son collègue, Olivier Bertrand, insiste pour dire que l’événement est ouvert autant aux professionnels qu’au public.

« On veut améliorer l’apprentissage et démystifier ce qu’on fait tous les jours dans les opérations dans un hôpital », dit-il.

Un important long métrage

Outre les opérations en direct, le Festival diffusera, en soirée, des courts et longs métrages liés à la médecine.

Au Musée de la civilisation, jeudi soir, sera projeté en avant-première nord-américaine le documentaire français Et les mistrals gagnants. La réalisatrice Anne-Dauphine Julliand, qui sera présente, a suivi cinq enfants porteurs de maladies très graves.

« C’est une histoire qui vous prend aux tripes comme parent. Mais ça reste une ode à la vie », commente Olivier Bertrand, qui mentionne que le film bouleversant a fait plus de 600 000 entrées en France. Le porte-parole du Festival, Pierre Lavoie, sera également présent.

En soirée, vendredi, le Festival reste sur le campus de l’Université Laval pour présenter des courts métrages sur certains thèmes, comme la mort subite. Un neurologue belge présentera un court métrage sur l’utilisation de la danse chez des patients atteints de Parkinson.

► Pour tous les détails, visitez le www.quebecfilmmedical.com.