/sports/football
Navigation

Deshaun Watson, le sauveur?

Les Texans devront se montrer patients envers le jeune Deshaun Watson.
Photo d'archives, AFP Les Texans devront se montrer patients envers le jeune Deshaun Watson.

Coup d'oeil sur cet article

Il était écrit dans le ciel en lettres majuscules, soulignées et en caractères gras que Deshaun Watson supplanterait Tom Savage comme quart-arrière partant des Texans. Il était toutefois difficile de s’imaginer qu’il puisse être dépêché en sauveur dès la deuxième semaine de la saison.

Le prodige de l’Université Clemson, qui a remporté le dernier championnat national universitaire américain, amorcera selon toute vraisemblance son premier match dans la NFL face aux Bengals, à Cincinnati.

Si cette promotion rapide s’avère excitante pour les partisans de l’équipe et de l’athlétique quart-arrière, il n’en demeure pas moins qu’il ne s’agit pas du scénario parfait. Le titulaire pour amorcer la saison, Tom Savage, s’est montré tout simplement imbuvable dimanche dernier, mais, à sa défense, il œuvrait derrière une ligne offensive dangereuse qui a concédé 10 sacs, une performance bien gênante.

Jusqu’à preuve du contraire, Watson sera derrière la même ligne douteuse (privée du bloqueur gréviste Duane Brown), même s’il est clairement mieux outillé que Savage pour fuir la pression et donner une chance à l’attaque de sortir de son marasme. Le joueur de première année a quand même visité le tapis à quatre reprises, contre six pour Savage, ce qui démontre qu’il n’est pas à l’abri de l’incompétence de sa ligne offensive.

UNE ÉTERNELLE VALSE

Bien que Watson montre un potentiel intrigant et que sa présence risque de produire une étincelle, il est difficile d’apparenter la gestion des quarts-arrière par l’entraîneur-chef Bill O’Brien à autre chose qu’à de l’improvisation.

Depuis son arrivée à la barre des Texans, en 2014, O’Brien a accompli beaucoup pour l’équipe, en dépit d’une offensive dont la pâte n’arrive pas à lever. Sur ce point, difficile de nier ses qualités évidentes de leader.

Toutefois, Watson représente le 11e changement de quart-arrière effectué par les Texans dans l’ère O’Brien et le neuvième partant. Tout n’est pas la faute du pilote puisqu’il n’a pas hérité des meilleures billes, et des blessures ont aussi modifié les plans à l’occasion.

Mais pourquoi ne pas avoir nommé Watson comme partant dès le départ ? Et s’il tenait vraiment à faire jouer Savage, pourquoi avoir le crochet si rapide ? Les valses de quarts-arrières produisent rarement les résultats escomptés et il est non seulement souhaitable, mais obligatoire que les Texans se montrent patients avec leur jeune sensation.

BONNE SITUATION

Dans le cas de Watson, il faut donc espérer une progression constante plutôt que des miracles instantanés.

Même s’il traîne une blessure à la cheville, il devrait bien paraître face à des Bengals qui montrent un dossier peu reluisant de 5-5 à leurs dix derniers matchs à la maison. On se permettra aussi de rappeler amicalement que la fiche d’Andy Dalton est de 5-11 dans les matchs à heure de grande écoute.

 

Deux joueurs à surveiller

Kevin Johnson

Les Texans devront se montrer patients envers le jeune Deshaun Watson.
Photo d'archives, AFP

Demi de coin, Texans

Le premier choix des Texans en 2015 devrait avoir un rôle accru cette saison après le départ du demi de coin AJ Bouye. Il a raté presque toute la dernière campagne en raison d’une fracture au pied. Dans le revers à sens unique face aux Jaguars, la tertiaire a néanmoins limité l’ennemi à 125 verges aériennes.

John Ross

Les Texans devront se montrer patients envers le jeune Deshaun Watson.
Photo d'archives, AFP

Receveur, Bengals

Ennuyé par une blessure au genou, le receveur recrue a raté le premier match de la saison. Le neuvième choix au total du dernier repêchage est un marchand de vitesse, mais affiche un historique de blessures peu rassurant. Si toutefois il joue et se met en marche, il pourrait brûler le terrain.

 

MA PRÉDICTION

Texans 17 c. Bengals 13

 

 


1. Chiefs de Kansas City | 1-0

Semaine dernière : 9

+8

Quelle entrée en scène ! Si Alex Smith continue de faire confiance à son bras et d’ouvrir le jeu, les Chiefs deviendront beaucoup moins prévisibles. La saison du maraudeur Eric Berry est cependant terminée et c’est un potentiel désastre.


2. Raiders d’Oakland | 1-0

Semaine dernière : 4

+2

Les Raiders ont limité l’attaque efficace des Titans à 16 points et 95 verges au sol, sur la route. Voilà des signes encourageants pour une équipe dont la défensive représente un éternel point d’interrogation.


3. Steelers de Pittsburgh | 1-0

Semaine dernière : 3

=

Fidèles à leurs habitudes, les Steelers ont joué à la hauteur du club devant eux, en l’occurrence les Browns. Autant ils sont à leur meilleur contre l’élite, autant ils s’offrent des roupillons contre les moins nantis, même s’ils s’en sortent indemnes.


4. Packers de Green Bay | 1-0

Semaine dernière : 5

+1

Les Packers peuvent-ils fournir le même effort soutenu en défensive dans les semaines à venir ? À défaut de remporter des prix, le plaqueur Mike Daniels est probablement le meilleur joueur de la NFL dont personne ne parle.


5. Patriots de la Nouvelle-Angleterre | 0-1

Semaine dernière : 1

-4

Aucune raison de paniquer après un match, fidèles des Pats ! Cependant, la fête de 2016 est définitivement finie. Rarement aura-t-on vu la défensive de Bill Belichick accorder autant de longs jeux. Tom Brady a fait son âge pour une rare fois.


6. Cowboys de Dallas | 1-0

Semaine dernière : 6

=

C’est tout un fouillis que cette démarche judiciaire sans fin concernant Ezekiel Elliott. Dans l’art d’étirer un scandale et de s’empêtrer dans d’interminables processus, la NFL est devenue championne incontestée.


7. Falcons d’Atlanta | 1-0

Semaine dernière : 2

-5

Les Falcons l’ont emporté, mais c’était loin d’être un départ canon. N’eût été quelques bourdes offensives des Bears en fin de match, les champions en titre de la conférence nationale se faisaient renverser.


8. Seahawks de Seattle | 0-1

Semaine dernière : 8

=

Pas de panique après une défaite à Lambeau Field, mais tout indique que les problèmes de la ligne offensive ne sont pas près de se régler. Il est temps de reléguer le dodu Eddie Lacy au banc au profit du jeune porteur Chris Carson.


9. Lions de Detroit | 1-0

Semaine dernière : 14

+5

La première passe de Matthew Stafford a été interceptée et ramenée dans la zone des buts, mais le quart des Lions s’est drôlement vengé avec quatre passes de touchés par la suite. Son receveur recrue Kenny Golladay fera des vagues.


10. Eagles de Philadelphie | 1-0

Semaine dernière : 16

+6

Sur la ligne défensive, le duo de Brandon Graham et Fletcher Cox est en train de s’établir parmi les plus dominants de la NFL. Malgré la perte de Ronald Darby, la tertiaire a très bien fait face aux Redskins. Il ratera 4 à 6 semaines.


11. Titans du Tennessee | 0-1

Semaine dernière : 10

-1

Il était étonnant que les Titans soient favoris face aux Raiders... Et si toutes ces prédictions avantageuses faisaient patate ? Ne sautons pas aux conclusions, mais le trio de receveurs (Davis, Matthews, Decker) a été tranquille, autant que le jeu au sol.


12. Buccaneers de Tampa Bay | 0-0

Semaine dernière : 12

=

Le football est bien secondaire à Tampa cette semaine, mais pour l’équipe, le contexte n’est clairement pas idéal. Déjà que le premier match a été remis, les Bucs ont été sur le qui-vive lors des derniers jours avant de reprendre l’entraînement.


13. Dolphins de Miami | 0-0

Semaine dernière : 13

=

Puisque leur premier match (local) a été remis à la semaine 11, les Dolphins ne seront pas à la maison avant le 8 octobre. C’est un bien petit malheur en comparaison de ceux qui ont été affectés par Irma, mais quand même...


14. Vikings du Minnesota | 1-0

Semaine dernière : 18

+4

On savait que la défensive des Vikings serait parmi les plus féroces. La surprise est plutôt venue de l’attaque aérienne avec un Sam Bradford qui a ouvert les valves à souhait. Dalvin Cook s’annonce comme un bijou.


15. Broncos de Denver | 1-0

Semaine dernière : 15

=

Les Broncos ont joué avec le feu et devront être davantage en mesure d’enfoncer le clou final, mais s’en sont sortis. La protection de passe a de nouveau montré des défaillances, mais la défensive contre la course s’est resserrée.


16. Giants de New York | 0-1

Semaine dernière : 7

-9

À leurs sept derniers matchs en remontant à la saison dernière, les Giants ont inscrit une anémique moyenne de 13,6 points par match. Ça, c’est pire que des attaques ineptes comme celles des Browns et des Rams durant la même période.


17. Ravens de Baltimore | 1-0

Semaine dernière : 21

+4

Terrell Suggs semble avoir retrouvé la fontaine de Jouvence, et la mise sous contrat du maraudeur Tony Jefferson pourrait s’avérer le coup fumant de la saison morte si son niveau de jeu reste le même que dimanche.

18. Jaguars de Jacksonville | 1-0

Semaine dernière : 26

+8

Les Jaguars ont étalé au grand jour leur nouvelle image. Dehors la finesse de leur jeu aérien inconstant, bonjour la robustesse avec le physique porteur recrue Leonard Fournette. Dommage que la saison du receveur Allen Robinson soit finie


19. Chargers de Los Angeles | 0-1

Semaine dernière : 20

+1

Ils sont en montée d’un rang malgré la défaite parce qu’ils ont été nez à nez avec les Broncos, du moins grâce à leur quatrième quart enflammé. Mais cette équipe continue d’avoir le don d’échapper tous les matchs serrés.


20. Texans de Houston | 0-1

Semaine dernière : 11

-9

On était en droit de s’attendre à une prestation émotive des Texans après le passage de l’ouragan Harvey, qui a dévasté Houston, mais cette équipe n’a toujours pas d’attaque. Quand la défensive n’est pas parfaite, les Texans croulent.


21. Rams de Los Angeles

1-0

Semaine dernière : 27

+6

Jared Goff a signé sa première victoire dans la NFL et, si la défensive des Rams continue de jouer de manière aussi intense que dimanche, ce ne sera pas la dernière. C’est rassurant pour les Rams après une saison recrue éprouvante.


22. Panthers de la Caroline

1-0

Semaine dernière : 24

+2

Des journalistes couvrant la victoire des Panthers ont laissé entendre que le bras de Cam Newton, opéré à l’épaule récemment, n’a toujours pas son aplomb habituel. Heureusement, le calendrier (49ers, Bills) débute doucement.


23. Cardinals de l’Arizona | 0-1

Semaine dernière : 17

-6

Le porteur David Johnson ratera plusieurs semaines, blessé au poignet. Le bloqueur DJ Humphries s’est aussi blessé. Pour ce qui est de Carson Palmer, c’est son égo qui semble fracturé. Et ça aussi, ça fait mal.


24. Redskins de Washington | 0-1

Semaine dernière : 19

-5

La défensive a tenu son bout pendant un moment face aux Eagles, mais quand l’attaque commet quatre revirements, il y a de quoi s’essouffler. Il faudra visiblement du temps pour retrouver une chimie à l’attaque.


25. Saints de la Nouvelle-Orléans

0-1

Semaine dernière : 22

-3

La protection autour de Drew Brees était déficiente, et la défensive, qui devrait logiquement montrer quelques signes d’amélioration, s’est fait bouffer tout rond. L’équipe plus physique que Sean Payton l’annonçait se laisse désirer.


26. Bills de Buffalo | 1-0

Semaine dernière : 28

+2

La victoire sans lustre face aux minables Jets de New York laisse supposer que la saison pourrait aussi être longue à Buffalo. Une victoire est une victoire, mais les Bills n’ont pas montré que leur attaque fera des miracles en 2017.


27. Bears de Chicago | 0-1

Semaine dernière : 29

+2

La mauvaise nouvelle, c’est que les Bears ont perdu. La bonne, c’est qu’ils ont été très combatifs face aux Falcons. Par ailleurs, le porteur recrue format pochette, Tarik Cohen, produit des étincelles. Beau duo avec Jordan Howard.


28. Browns de Cleveland | 0-1

Semaine dernière : 31

+3

C’est confirmé, il y a de l’espoir à Cleveland. La défensive a tenu tête aux puissants Steelers malgré la défaite et, à l’attaque, le quart-arrière DeShone Kizer n’a pas semblé perdu. Tout n’est pas gagné, mais on a peut-être fini de rigoler...


29. Bengals de Cincinnati | 0-1

Semaine dernière : 23

-6

L’attaque n’a généré que 221 verges. Andy Dalton a commis cinq revirements. La ligne offensive a donné cinq sacs. La défensive a donné 157 verges au sol. Sinon, les Bengals formaient une belle petite équipe, dimanche...


30. 49ers de San Francisco | 0-1

Semaine dernière : 30

=

Les matchs préparatoires ne doivent jamais être pris trop au sérieux et les Niners en ont fait la démonstration avec une attaque comateuse. Cette même attaque semblait destructrice lors des matchs qui ne comptent pas, en août...


31. Colts d’Indianapolis | 0-1

Semaine dernière : 25

-6

L’humiliante raclée aux mains des Rams aura au moins permis aux Colts de clarifier un point. Scott Tolzien comme mascotte, ça va. Pas comme quart-arrière. Même le bloc-notes qu’il tiendra bientôt comme réserviste, il l’échappera.


32. Jets de New York | 0-1

Semaine dernière : 32

=

Le défi, dans le cas des Jets cette saison, sera de se renouveler, d’être pertinent, imagé, créatif... Je parle ici de moi, pas d’eux. Après tout, il n’y a pas mille et une façons de décrire l’atrocité. Je ne promets rien.