/news/education
Navigation

Le code informatique enseigné dans les écoles montréalaises

Coup d'oeil sur cet article

L’enseignement de la programmation informatique fait son entrée dans plus de la moitié des écoles primaires de la commission scolaire de Montréal (CSDM).

« On croit qu’il y a une place pour la programmation et le codage à l’école », lance Danielle Roberge, directrice adjointe aux services éducatifs.

En collaboration avec plusieurs partenaires, la Fondation de la CSDM a mis sur pied le projet Code Mtl, qui permettra d’initier plus de 3200 élèves provenant de 65 écoles primaires aux rudiments du code informatique. Ces élèves de la troisième à la sixième année apprendront comment utiliser le logiciel Scratch lors de huit ateliers d’une heure chacun.

Les profs répondent à l’appel

Ces ateliers seront animés par des enseignants qui ont volontairement suivi une formation offerte par la CSDM. Ils seront épaulés par des instructeurs de l’organisme Kids Code Jeunesse, qui agiront comme « filet de sécurité » afin de guider les enseignants en classe, explique Mme Roberge.

La formule semble plaire aux enseignants, qui ont été nombreux à s’inscrire à la formation offerte, ajoute Adeline Caron, directrice de la Fondation de la CSDM. « On a une liste d’attente tellement l’engouement pour le projet est grand », lance-t-elle.

La CSDM aimerait que ce projet en inspire d’autres. « On espère influencer le ministère de l’Éducation pour qu’il y ait un véritable virage technologique dans les écoles », affirme Mme Roberge.

Le matériel de formation sera disponible gratuitement sur le site de Code Mtl. « Tous les enseignants au Québec qui ont le goût d’essayer la programmation en classe peuvent le faire », ajoute Mme Caron.