/finance/business
Navigation

Les prix des matériaux grimpent au Québec

La demande est forte après les ouragans aux États-Unis

Avec les passages destructeurs des ouragans Harvey (notamment au Texas) et Irma en Floride (photo), les analystes estiment les coûts des dégâts à près de 300 milliards $.
AFP Avec les passages destructeurs des ouragans Harvey (notamment au Texas) et Irma en Floride (photo), les analystes estiment les coûts des dégâts à près de 300 milliards $.

Coup d'oeil sur cet article

Les prix du contreplaqué et des madriers, comme les planches de 2x4, grimpent au Québec alors que la demande pour les matériaux de construction est en forte hausse depuis la semaine dernière.

Au cours des derniers jours, certaines quincailleries au Québec ont vu les prix des feuilles de contreplaqué augmenter de 15 % à 20 % de la part de leurs fournisseurs. Même chose pour certains coûts de madriers de construction.

« Avec les ouragans Harvey et Irma aux États-Unis, la pression est à la hausse sur les prix », note l’économiste du Conseil de l’industrie forestière du Québec, Michel Vincent.

Depuis un an, le prix de la feuille de contreplaqué (4x8 standard, ½ pouce d’épaisseur) a bondi de 42 % alors que celui d’une planche d’épinette 2x4x8 a augmenté de 20 %, indiquent des données de l’industrie obtenues par Le Journal.

Chez le quincaillier Lowe’s, qui détient les bannières de RONA et Réno-Dépôt au Québec, on soutient que les prix n’ont jamais été aussi élevés depuis 13 ans.

« C’est une question d’équilibre entre l’offre et la demande », indique la porte-parole de Lowe’s, Valérie Gonzalo.

Une autre hausse

Il faut dire qu’avec les feux de forêt survenus cet été en Colombie-Britannique, les prix du contreplaqué avaient connu une importante hausse d’environ 30 % en juillet et en août au Québec.

« On a eu de la difficulté à obtenir des feuilles de contreplaqué cet été. Les prix ont monté de 30 % », a fait valoir le gérant du magasin Matériaux Audet-RONA de Duberger, Jean-François Simard.

Avec les passages destructeurs des ouragans Harvey (notamment au Texas) et Irma en Floride, les analystes estiment les coûts des dégâts à près de 300 milliards $.

L’industrie du bois croit que cette forte demande se traduira inévitablement par de nouvelles hausses de prix pour les consommateurs québécois au cours des prochains mois.