/sports/tennis
Navigation

Lucie Safarova expéditive

La première tête de série domine complètement l’Américaine Anna Tatishvili

Lucie Safarova n’a fait qu’une bouchée d’Anna Tatishvili mardi soir.
Photo Simon Clark Lucie Safarova n’a fait qu’une bouchée d’Anna Tatishvili mardi soir.

Coup d'oeil sur cet article

La première tête de série Lucie Safarova ne s’est pas éternisée, mardi, au premier tour de la Coupe Banque Nationale. Elle a défait l’Américaine Anna Tatishvili en deux manches rapides de 6-0 et 6-1, sous les yeux attentifs de son compatriote tchèque, centre du Canadien de Montréal, Tomas Plekanec, venu à Québec expressément pour l’encourager.

La première tête de série Lucie Safarova ne s’est pas éternisée, mardi, au premier tour de la Coupe Banque Nationale. Elle a défait l’Américaine Anna Tatishvili en deux manches rapides de 6-0 et 6-1, sous les yeux attentifs de son compatriote tchèque et centre du Canadien de Montréal, Tomas Plekanec, venu à Québec expressément pour l’encourager.

La championne de l’édition 2013 de l’événement n’a eu besoin que de 46 minutes pour venir à bout de sa rivale.

«Tu ne peux pas te plaindre quand le match se déroule rapidement et en ta faveur. Je me sentais très bien sur le court aujourd’hui», a reconnu Safarova après la rencontre, ajoutant s’être remémorés de joyeux souvenirs de sa victoire d’il y a quatre ans, en mettant les pieds sur le court, mardi.

PLEKANEC, FAN DE TENNIS

Quant à Plekanec, il a profité de l’occasion pour venir encourager sa compatriote.

«Je la connais depuis quelque temps. J’étais allé la voir aux Internationaux des Etats-Unis il y a quelques années et j’y suis retourné cette année. Quand j’ai une chance, je vais la voir jouer. Avec la saison de hockey, ce n’est pas toujours facile mais les Internationaux des Etats-Unis sont toujours avant le début des camps d’entrainement. J’aime le tennis et l’atmosphère qui y règne», a mentionné le no. 14 du Tricolore qui ne se considère par comme un bon joueur de tennis.

ABANDA AVANCE

Dans le dernier match de la soirée, la Québécoise Françoise Abanda a disposé de l’Américaine Asia Muhammad en deux manches de 6-4 et 7-5.

«Mon adversaire est un très bonne joueuse de double, elle a de bonnes volées. Je savais qu’elle pouvait bien jouer sur cette surface car tout est rapide, dont le service qui est difficile à retourner. Je suis parvenue à m’ajuster et j’espère continuer de le faire au fur et à mesure que le tournoi va progresser.»

La Québécoise affrontera la tombeuse d’Aleksandra Wozniak, Varvara Lepchenko, mercredi soir.