/news/currentevents
Navigation

Un chien sème la terreur à L’Ancienne-Lorette

Une famille souhaite que les règles pour les animaux dangereux soient resserrées dans son secteur

Veuillez saisir un titre
Photo Simon Clark Geneviève Gagné a peur pour ses enfants en raison du comportement d’un dogue argentin qui a attaqué son chien lors d’une promenade lundi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Une famille de L’Ancienne-Lorette a vécu toute une frayeur lundi soir, alors qu’un chien ressemblant à un pitbull a foncé sur elle et s’en est pris à son golden retriever.

« J’ai vraiment eu peur. La petite pleurait. J’ai figé », a expliqué Geneviève Gagné, qui désire que les règles pour les chiens dangereux soient resserrées dans son secteur.

Elle et son conjoint marchaient avec leur petite fille de neuf mois dans une poussette et leur golden retriever lundi soir. Lorsqu’ils sont passés à l’intersection des rues Papillon et Saint-Paul, ils ont été chargés par Moly, un dogue argentin qui appartient à l’un de leurs voisins. Cette race de chien a des aspects physiologiques qui s’apparentent au pitbull.

« Il n’était pas attaché. Il a mordu notre chien à deux reprises dans le cou. Mon conjoint essayait d’intervenir. Il a dû donner des coups au chien pour qu’il lâche prise », a-t-elle expliqué.

Inquiétude

Même l’intervention du propriétaire du dogue argentin n’a pas permis de calmer le chien. « Il a dû attraper son collier pour le tasser de là. »

Le couple est parent de cinq enfants et s’inquiète pour leur sécurité. « On passe tellement souvent là ainsi que nos enfants. Le vendredi, on leur donne leur argent de poche pour qu’ils puissent aller au dépanneur se gâter. Mais là, on ne le fait plus, on ne sait pas ce qu’il peut arriver, car le chien n’est pas souvent attaché », a-t-elle indiqué.

Ce n’est pas la première fois que Geneviève et sa famille observent les colères de ce chien qui ne s’en prend habituellement qu’aux animaux. « Mon mari a dû intervenir une autre fois, car le chien s’en était pris au petit chien d’une dame qui se promenait en fauteuil roulant », a-t-elle indiqué. « La dame pleurait et criait. Il a mordu son chien à plusieurs reprises », a souligné Mme Gagné.

« Un peu négligent »

Le propriétaire de Moly admet qu’il a peut-être été négligent parce qu’il a oublié d’attacher la bête quelques fois depuis qu’il rénove l’espace clôturé de sa cour. « Elle est tannante et elle n’aime pas les autres bêtes », a-t-il relaté. Il affirme toutefois que son chien ne s’en est jamais pris à un être humain et que « c’est une grosse guidoune » avec les enfants. Néanmoins, il a mentionné que sa femme et lui pensaient peut-être le faire euthanasier.

La famille Gagné a fait une déposition au Service de police de la ville de Québec et un dossier est ouvert pour plainte de chien dangereux à la Ville. Le dogue argentin n’est pas un pitbull, mais fait partie du groupe des chiens de garde et de défense qui est interdit dans plusieurs pays parce qu’il est considéré comme dangereux.

Le chien de Geneviève n’a pas été blessé sérieusement.