/news/society
Navigation

Alcool au volant: les milléniaux plus responsables que les autres?

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Les milléniaux seraient plus responsables que les autres générations en matière d’alcool au volant en ayant recours, plus que les autres, aux chauffeurs désignés.

C’est du moins ce qu'avance une étude commandée par Bière Canada, association représentant les intérêts d’une cinquantaine d’entreprises issues de l’industrie brassicole au pays.

Les 18-24 ans seraient plus enclins à ne pas mélanger alcool et conduite automobile, ou du moins à prendre les moyens pour que la fête ne vire pas au cauchemar. Ainsi, plus de huit milléniaux sur dix (82 %) disent avoir servi de chauffeur désigné au cours des trois dernières années, ce chiffre chutant à 67 % pour les X (34-54 ans) et à 55 % pour les baby-boomers âgés de 55 ans et plus, d'après les résultats dévoilés mercredi.

Grands adeptes des médias sociaux, les milléniaux sont bien au fait des répercussions que leurs comportements peuvent avoir une fois qu’ils sont propagés par Facebook et autres Snapchat. Toujours selon l’étude réalisée par Ipsos dans le cadre de l’initiative «Partenaires pour des communautés plus sécuritaires» de Bière Canada, un répondant sur deux (51 %) est préoccupé par la possibilité d’être ridiculisé sur les réseaux sociaux après avoir consommé un verre de trop.

«Nous avons constaté que le tiers (34 %) des milléniaux se disent plus susceptibles d'utiliser les réseaux sociaux lorsqu'ils ont consommé de l'alcool, a dit Sean Simpson, Ipsos Canada. Et trois milléniaux sur dix (29 %) admettent que lorsqu'ils ont bu, les réseaux sociaux leur font faire des choses qu'ils regrettent par la suite, ce qui explique probablement pourquoi tellement d'entre eux évitent de combiner les deux.»

Selon les données, les jeunes adoptent les applications de covoiturage, par exemple, parce qu’elles leur permettent de rentrer au bercail en un seul morceau. Quatre sondés sur dix (41 %) soutiennent que les réseaux sociaux assurent des déplacements sécuritaires au terme de soirées bien arrosées, alors que ces statistiques tombent à 21 % pour les 35-54 ans et à 18 % pour les 55 ans et plus.

«Les chauffeurs désignés sont des superhéros qui contribuent à la sécurité de leurs communautés. La moitié des Canadiens (51 p. cent) croient que les chauffeurs désignés ne reçoivent pas la reconnaissance qu'ils méritent, alors nous avons voulu aider les Canadiens à témoigner leur appui en participant à la campagne #CDSuperHeros sur les réseaux sociaux», a indiqué Luke Harford, président de Bière Canada.