/news/health
Navigation

Fentanyl: mise sur pied d'un comité de consultation en Estrie

Fentanyl: mise sur pied d'un comité de consultation en Estrie
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE – Les surdoses au fentanyl survenues à Montréal et à Thetford Mines inquiètent les autorités de la Direction de la santé publique de l'Estrie.

Le fentanyl a causé une douzaine de décès en août dans la métropole uniquement.

Deux cas de surdose font présentement l'objet d'une enquête dans la région de Thetford Mines.

Bien qu'on ne recense pas encore la présence de cet opioïde en Estrie, un comité de vigie a été mis en place, lequel regroupe des intervenants des services policiers, de la santé et du communautaire.

En Estrie, on dénombre en moyenne un décès par année des suites d'une consommation consciente et abusive du fentanyl.

Il n'y a toutefois aucun signalement d'intoxication par les drogues de synthèse contenant ce produit que l'on décrit comme 100 fois plus puissant que la morphine et 50 fois plus nocif que l'héroïne.

«Ce phénomène est à nos portes, il peut causer beaucoup de dommages. Est-ce qu'on s'attend à ce qu'il fasse son apparition chez nous éventuellement? Oui certainement», a indiqué la Dre Mélissa Généreux de la Direction de la santé publique Estrie.

Vendu sous forme de timbres ou de comprimés comme analgésique, le fentanyl peut être importé en poudre de la Chine.

Par souci d'économie, des producteurs l'utilisent dans la fabrication de drogues de synthèse. Une combinaison qui peut malheureusement être fatale.

Sur le terrain, les intervenants de la Coalition sherbrookoise pour le travail de rue font de la prévention.

Au même titre que les ambulanciers, ils souhaiteraient être équipés d'injecteurs de naloxone, l'antidote le plus efficace en cas d'arrêt cardio-respiratoire.

«Il y a des démarches qui sont entreprises à ce sujet, il serait souhaitable que ça arrive parce que nous sommes les intervenants de première ligne auprès de la clientèle la plus à risque», a expliqué Étienne Bélanger-Caron, directeur général de la Coalition.

La dépendance au fentanyl pour des fins médicales pose aussi problème.

À Drummondville, le coroner Yvon Garneau enquête sur trois décès qui seraient reliés à une consommation excessive de cet opioïde.