/news/provincial
Navigation

Congestion routière: Saint-Augustin-de-Desmaures songe à permettre le télétravail

Sylvain Juneau
Photo d'archives, Simon Clark Pour réduire les bouchons de circulation, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, Sylvain Juneau, veut proposer à ses fonctionnaires de travailler à la maison.

Coup d'oeil sur cet article

SAINT-AUGUSTIN-DE-DESMAURES | Élargissement d'autoroutes, développement des transports en commun et incitatifs au covoiturage, tout le monde cherche des solutions pour s'attaquer à la congestion routière.

Pour réduire les bouchons de circulation, le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, lui, veut proposer à ses fonctionnaires de travailler à la maison.

«Si on fait des horaires modulés, de façon à ce que certains puissent travailler de la maison, ça va diminuer la pression sur le transport à notre petite échelle», croit Sylvain Juneau.

D'ici un an, M. Juneau voudrait mettre en place un programme de télétravail. «Je ne pense pas qu'on va arriver demain matin avec un gros plan qui va tout revirer (...), mais graduellement on peut voir quelles sont les possibilités dans tel ou tel service», a précisé M. Juneau.

Une offre qui ne s'applique évidemment pas aux cols blancs qui travaillent directement avec les citoyens, mais davantage aux fonctionnaires oeuvrant dans les services des communications, de l'urbanisme et du greffe.

Le président du Syndicat des fonctionnaires de la Ville de Saint-Augustin-de-Desmaures, René Gingras, se dit ouvert à l'idée, mais comme l'opportunité ne serait pas offerte à l'ensemble des travailleurs, il veut consulter les membres avant de se prononcer.

Le maire, lui, ne veut pas par cette mesure que ses employés désertent complètement l'hôtel de ville. Il veut mettre en place une forme de télétravail à temps partiel.

«Même si c'est techniquement possible, il faut nécessairement avoir un contact avec le milieu de travail. Je dis souvent à la blague que bien des problèmes se règlent devant la machine à café et non pas seulement dans les réunions formelles, et donc il faut y être autour de la machine à café», a indiqué Sylvain Juneau.

Ce n'est qu'une partie de la centaine de fonctionnaires municipaux qui serait admissible au télétravail, un nombre insuffisant pour avoir un impact significatif sur la congestion routière. Le maire espère cependant inspirer d'autres employeurs de sa municipalité à emboîter le pas.