/news/provincial
Navigation

François Marchand se présente comme indépendant dans le Vieux-Québec

François Marchand avait dit qu’il ne voudrait pas être conseiller à la Ville de Québec, parce que cela nécessitait trop de temps. Il a visiblement changé son fusil d’épaule.
Photo Stéphanie Martin François Marchand avait dit qu’il ne voudrait pas être conseiller à la Ville de Québec, parce que cela nécessitait trop de temps. Il a visiblement changé son fusil d’épaule.

Coup d'oeil sur cet article

François Marchand se présentera contre le colistier d'Anne Guérette comme conseiller indépendant dans Cap-aux-Diamants. La mairie attendra quatre ans.

L’avocat spécialisé en droit municipal, qui avait fait la course à la chefferie contre Anne Guérette, dans le parti Démocratie Québec, a annoncé la nouvelle jeudi matin.

Lui qui avait dit qu’il ne voudrait pas être conseiller, parce que cela nécessitait trop de temps, a changé son fusil d’épaule.

Il dit être inquiet de la disparition annoncée de l’opposition à l’hôtel de ville, à la lumière du sondage publié la semaine dernière dans Le Journal. «Devant la faiblesse de l’opposition, le parti de M. Labeaume devrait faire élire 20 des 21 candidats au poste de conseiller, à l’exception d’Yvon Bussières dans Saint-Sacrement», entrevoit-il.

Il estime que les départs de Paul Shoiry et de Julie Lemieux feront perdre de la dignité aux débats à l’hôtel de ville, où Régis Labeaume règnera «comme un seul homme qui n’écoute que lui-même».

Il briguera les suffrages dans le district de Cap-aux-Diamants, qui couvre le Vieux-Québec, un secteur qu’il connaît bien et où il vit et travaille. Il s’opposera à Jean Rousseau, colistier d’Anne Guérette. Québec 21 n’a pas encore présenté son candidat dans ce district.

Devant l'assurance de la réélection de Régis Labeaume, dit-il, il a choisi d'attendre quatre ans avant de faire le saut à la mairie.