/weekend
Navigation

Autoportraits poétiques

Coup d'oeil sur cet article

Deux séries de la photographe ­autochtone ontarienne, Meryl McMaster, constituent l’exposition Entre deux mondes, présentée au Musée des beaux arts de Montréal. Dans ses photographies, l’artiste se met en scène dans un monde fictif fascinant où elle explore l’identité des Premières Nations, ainsi que les sentiments conflictuels liés à son identité plurielle, elle qui est crie des Plaines, membre de la nation Siksika, (père), et eurocanadienne – britannique et néerlandais – (mère). L’artiste crée des univers fantastiques, grâce à des ­accessoires, costumes, parures, talismans qui s’approchent de la sculpture.


♦ Cette exposition est présentée dans le cadre de la 15e édition de Momenta, Biennale de l’image (anciennement Le Mois de la Photo à Montréal) sous le thème « De quoi l’image est-elle le nom ? » qui réunit 38 artistes, notamment à la Galerie de l’UQAM et à VOX.


♦ Le MBAM dans le cadre d’ELLES autochtones, présente des artistes féminines autochtones (ou fait des acquisitions), dont Meryl McMaster, mais aussi bientôt Nadia Myre.


♦ Meryl McMaster (née en 1988) vit et travaille à Ottawa. Ses œuvres ont été exposées au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni. Une rencontre avec l’artiste se tiendra le 4 octobre au MBAM. Sur ­réservation.