/sports/tennis
Navigation

La favorite se fait montrer la sortie

Timea Babos affrontera Alison Van Uytvanck en finale samedi

DM coupe nationale-01
Photo Agence QMI, Daniel Mallard Timea Babos a connu une journée productive, remportant la demi-finale en simple, mais aussi en double avec sa partenaire Andrea Hlava­ckova.

Coup d'oeil sur cet article

Après la favorite locale Françoise Abanda vendredi soir, c’est la première favorite du tournoi, Lucie Safarova, que la Hongroise Timea Babos s’est offerte samedi en demi-finale de la Coupe Banque Nationale.

Dans un duel au cours duquel les deux joueuses ont excellé en possession du service, Babos l’a emporté en deux manches de 7-6 (8) et 6-4.

Safarova a notamment commencé en lion, remportant ses 18 premiers jeux au service.

« Je servais bien, mais j’étais incapable de gagner des points sur son service. Je me disais que le match serait intéressant si je ne parvenais même pas à gagner un point ! » a raconté l’intense Babos.

Il aura fallu attendre le 11e jeu pour que l’une des deux joueuses parvienne à s’offrir une balle de bris, que Babos a toutefois ratée avant de s’imposer 10-8 au bris d’égalité.

Elle a par la suite de nouveau brisé son adversaire au septième jeu de la deuxième manche pour faire 4-3, en route vers une victoire de 6-4 qui garantirait sa place en finale.

Si Babos est parvenue à percer l’énigme du service de son adversaire, ce fut différent pour Safarova, qui, de tout le match, n’a bénéficié d’aucune balle de bris.

« C’est une des meilleures joueuses en retour de service, a complimenté Babos. Elle est première au monde en double et, pour ce faire, tu dois être excellente au retour. Je suis heureuse d’avoir réussi à varier mes coups et je pense que ça lui a donné du fil à retordre. »

DEUX FINALES

La troisième tête de série sera maintenant opposée à la septième favorite, la Belge Alison Van Uytvanck, en finale, dès 13 h dimanchei. Cette dernière a défait Tatjana Maria dans l’autre demi-finale (voir autre article). Il s’agira d’un deuxième affrontement en carrière entre Babos et Van Uytvanck, après leur duel de la ronde de qualification du tournoi d’Indian Wells en 2015. C’est la Belge qui avait eu le dessus, en deux manches de 6-4 et 6-2.

Mais ce n’est pas tout : la Hongroise prendra également part à la finale du double puisqu’elle et sa partenaire Andrea Hlavackova ont défait la paire formée de Maria Irigoyen et Camilla Rosatello, samedi, tout de suite après le match de Babos en simple. Elles affronteront donc les deux favorites locales, Carson Branstine et Bianca Andreescu, dimanche.

Babos pourrait donc devenir la première joueuse de l’histoire à remporter la Coupe Banque Nationale en simple ainsi qu’en double.

« C’est drôle, parce que mon entraîneur n’est pas ici cette semaine, donc je lui ai dit que c’était mieux quand il n’était pas là, a-t-elle rigolé. Mais je suis venue ici pour gagner, pas pour atteindre les quarts ou la demi-finale. Je veux gagner, donc ce serait incroyable de remporter les deux. »

Babos compte deux titres WTA en carrière en simple, soit à Budapest en février dernier et à Monterrey en 2012.

DÉCEPTION

De son côté, Safarova était déçue de ne pas avoir l’occasion de remporter un deuxième titre à Québec, après son sacre de 2013.

« Je suis triste, parce que j’aime beaucoup ce tournoi. J’aime jouer à l’intérieur et j’ai joué de bons matchs ici. On verra si je suis de retour l’an prochain », a-t-elle expliqué, ajoutant qu’il s’agit d’une très longue séquence pour les joueuses, qui commencent avec la Coupe Rogers, participent à l’US Open, puis jouent à Québec, car elles doivent par la suite mettre le cap sur l’Asie.

Les finalistes

Timea Babos (Hongroise)

  • 24 ans – (63e au monde) – (3e favorite)

Alison Van Uytvanck (Belge)

  • 23 ans – (98e au monde) – (7e favorite)