/slsj
Navigation

Deux fois plus de pommiers

La Bergerie de la vieille ferme de Saint-Fulgence investit 20 000 $

La traditionnelle cueillette de pommes au seul verger de Saguenay se déroulera le 23 septembre prochain de 12 h à 17 h à la Bergerie de la vieille ferme de Saint-Fulgence.
Photo courtoisie La traditionnelle cueillette de pommes au seul verger de Saguenay se déroulera le 23 septembre prochain de 12 h à 17 h à la Bergerie de la vieille ferme de Saint-Fulgence.

Coup d'oeil sur cet article

Victime de sa popularité, la Bergerie la vieille ferme de Saint-Fulgence a doublé le nombre de ses pommiers ce printemps pour répondre à la demande croissante pour l’autocueillette de ce fruit à Saguenay.

« Il y a beaucoup de gens qui s’intéressent à l’autocueillette de pommes. Habituellement, ils vont à Québec, dorment là-bas, paient de l’essence. Quand tu en as dans ta région, tu es bien content, surtout que la nôtre est biologique », explique la copropriétaire de la ferme, Carmen Tremblay.

Plus de 20 000 $ ont d’ailleurs été investis cette année pour planter 300 pommiers supplémentaires de plusieurs variétés telles que la Spartan et la Honeycrisp explique Mme Tremblay.

« On travaille notre verger pour la pomme de conservation, c’est ce que les consommateurs préfèrent. Ils peuvent la garder longtemps », ajoute celle qui ne s’attend toutefois pas à voir les premières pommes de ses nouveaux plants avant au moins trois ans.

Recherche du MAPAQ

Cette année, l’entreprise a aussi commencé un projet de recherche et développement avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

« On étudie plusieurs variétés de porte-greffe (NDLR : arbre avec racines sur lequel on greffe la variété) avec des cultivars différents comme les Spartan, Honeycrisp, Cortland et Royal. On veut diversifier notre production parce que l’élevage, c’est lourd », précise la copropriétaire de la ferme qui, outre ses vergers, élève aussi des agneaux.

Changements

La Bergerie de la vieille ferme, qui est ouverte au public depuis 2010, a connu un achalandage monstre l’an dernier, lors de sa traditionnelle cueillette de pommes. Elle change de formule cette année pour offrir une meilleure expérience.

« L’an dernier, on avait fait une annonce sur Facebook, on a eu environ 150 familles, soit plus de 1000 cueilleurs qui se marchaient sur les pieds, c’était trop. On a apporté des changements parce qu’on veut que ce soit agréable pour les gens. On prend environ 75 groupes de cinq personnes maximum sur réservation seulement. »

L’activité se déroulera le 23 septembre de 12 h à 17 h.