/sports/tennis
Navigation

Une performance impeccable

Van Uytvanck avance en finale grâce à un match sans failles face à Tatjana Maria

DM coupe nationale-01
Photo Agence QMI, Daniel Mallard La Belge Alison Van Uytvanck tentera de faire comme sa compatriote Kristen Flipkens en 2012 et remporter la Coupe Banque Nationale.

Coup d'oeil sur cet article

Alison Van Uytvanck a de son propre aveu disputé un match parfait face à la coriace Tatjana Maria, samedi.

La Belge a semblé avoir réponse à tout ce que sa rivale allemande tentait, du début à la fin du match.

La grande rouquine s’est imposée dès les débuts de la rencontre, en brisant Maria aux 3e et 5e jeux pour prendre une avance de 4-1.

Connue pour ses talents en défensive, Maria n’a pas été en mesure de se défendre convenablement contre les attaques précises et calculées de son adversaire, qui a largement profité de son positionnement profond sur le court pour la faire bouger au maximum.

« Ce fut un match parfait, du début jusqu’à la fin, j’ai vraiment bien joué. J’avais un plan dans ma tête et je l’ai vraiment bien exécuté. Il fallait être patiente, mais quand même agressive. Elle retourne beaucoup de balles, donc il faut être patiente parce que si tu vas trop vite tu vas faire des fautes », a analysé la 98e joueuse au classement mondial.

TROP D'AGRESSIVITÉ

Connue pour être régulière comme une horloge, Maria a commis plusieurs fautes directes durant la rencontre.

« Je pense que c’est un peu à cause de moi. Je ne lui ai pas laissé la chance d’être dans le match. Au deuxième set, elle voulait en faire plus, être plus agressive, mais ce n’est pas tellement son style. Elle a commis plus de fautes à ce moment-là. J’ai vraiment bien joué et je me suis sentie dans le match dès le départ, et ça n’a jamais arrêté », ajoute la gagnante.

D’ailleurs, Maria ne pouvait qu’être d’accord avec Van Uytvanck et saluer le brio de cette dernière, samedi, après le match.

« Elle a joué un excellent match et c’était difficile pour moi de trouver des solutions. J’avais du mal à trouver du rythme pour m’aider à changer l’allure du match.

« C’est très frustrant, car j’essayais, mais ça ne fonctionnait pas. Je ne me sentais pas mal sur le terrain. J’ai essayé de trouver des réponses, mais elle a vraiment joué un bon match. »

UNE PREMIÈRE FINALE WTA

Il s’agira d’une première participation dans une finale d’un tournoi officiel de la WTA pour Van Uytvanck, qui compte une autre finale à son actif, en 2013, lors d’un tournoi 125 à Taipei, qu’elle avait remporté.

D’ailleurs, la joueuse de 23 ans ne pensait pas, en début d’événement, qu’elle parviendrait à atteindre la finale de la Coupe Banque Nationale. La semaine dernière, elle n’avait presque pas pu s’entraîner en raison d’une maladie.

« Être en finale, je n’y aurais jamais cru. J’ai gagné mon premier match (contre la Canadienne Carol Zhao) en remportant la dernière manche 7-6. Ça aurait pu être elle et voici que, quelques jours plus tard, je suis en finale », a ajouté celle qui respire le calme sur le terrain.