/news/provincial
Navigation

Élections municipales: Denis L'Anglais affrontera le président du RTC

Denis L’Anglais se présentera pour Démocratie Québec

Anne Guérette a annoncé deux nouveaux candidats samedi. Louis-Philippe Boudreault (à l’extrême gauche) et Denis L’Anglais (au centre) deviennent les 12e et 13e candidats de son équipe.
Photo Jean-Luc Lavallée Anne Guérette a annoncé deux nouveaux candidats samedi. Louis-Philippe Boudreault (à l’extrême gauche) et Denis L’Anglais (au centre) deviennent les 12e et 13e candidats de son équipe.

Coup d'oeil sur cet article

Démocratie Québec envoie au front son président, Denis L’Anglais, qui tentera de se faire élire dans le district du Plateau à Sainte-Foy et de déloger le conseiller d’Équipe Labeaume Rémy Normand, qui préside le RTC.

La chef du parti, Anne Guérette, a présenté deux «candidatures d’exception» dimanche matin à son local de campagne de la rue Sheppard à Sillery. Celle de M. L’Anglais et de Louis-Philippe Boudreault, un jeune professionnel dans le domaine de l’assurance en entreprise, qui briguera les suffrages dans Lorretteville-Les Châtels.

Personne n’avait vu venir la candidature du président du parti qui avait réitéré jeudi soir, lors d’un cocktail de financement, qu’il quitterait son poste à la fin de la présente campagne. Il n’a pas caché que sa décision est «très récente».

Avocat en droit de l’immigration et en droit international, Denis L’Anglais a une longue feuille de route au Québec comme à l’étranger. Il a notamment été délégué du Québec en Argentine au Paraguay et en Uruguay. Il a également été chargé de mission pour les Fêtes du 400e de Québec et commissaire à l’immigration pour le Commissariat aux Relations internationales de la Ville de Québec.

M. Langlais avait été défait dans le district de Vanier en 2013. Il avait également été battu par Ralph Mercier en 1996 lorsqu’il avait tenté sa chance à la mairie de Charlesbourg.

District stratégique

Satisfait d’avoir fait le plein de jeunes candidatures jusqu’à présent, l'avocat a décidé de sauter dans la mêlée à son tour pour mettre à profit son «expérience» dans un district stratégique - dans lequel il ne réside pas - où tous les enjeux majeurs de la prochaine campagne seront «cristallisés».

Il s’oppose notamment à la construction du Phare de 65 étages qui «engorgera la tête des ponts», à celle d’un anneau de glace couvert «pour l’élite», aux élargissements d’autoroutes et il n’est pas chaud à l’idée d’un troisième lien Québec-Lévis.

«Ce n’est certainement pas avec un troisième lien à côté des deux autres ni même un troisième lien à l’est qu’on va résoudre de façon immédiate tous les problèmes de congestion. On va laisser le bureau d’étude se prononcer et nous arriver avec des chiffres à jour sur les options possibles en matière de développement de troisième lien et on se prononcera en temps venu sur cette affaire-là.

Des flèches à son adversaire

Le nouveau candidat qui n’a pas mis de temps à écorcher son adversaire qui préside le Réseau de transport de la Capitale.

«Il aurait dû être nettement plus proactif dans tout le débat entourant le transport en commun, la question du SRB, du troisième lien. Il aurait dû être un acteur de premier plan et on le sentait plutôt à la remorque des décisions qui se prenaient dans le bureau du maire sortant», a-t-il déploré, dénonçant l’opportunisme «dégoulinant» de l’administration Labeaume qui a récemment annoncé une refonte du réseau de transport en commun.

«Ça fait dix ans qu’ils sont là et ils arrivent comme ça à la veille d’une élection... On ne peut que féliciter mais c’est peu et assez tard. Il n’y a rien de neutre dans ce qui a été fait».

La candidate à la mairie Anne Guérette espère toujours pouvoir miser sur un candidat représentant sa formation politique dans chacun des 21 districts. Il lui en reste huit à annoncer d’ici la date limite du 6 octobre. «Oui, on pense avoir une équipe complète», a-t-elle exprimé.

Qui est Denis L’Anglais ?

  •   Avocat (depuis 1974)
  •   Il a travaillé dans la fonction publique pendant 32 ans avant de revenir à la pratique privée
  •   Délégué du Québec en Argentine, Paraguay et Uruguay (1999-2003)
  •   Chargé de mission pour les Fêtes du 400e de Québec (2007-2009)
  •   Commissaire à l’immigration de la Ville de Québec (2006-2007)
  •   Il a contribué à la mise sur pied de la Commission Bastarache (2009-2010)
  •   Chargé de cours à l’Université Laval en droit de l’immigration (depuis 2016)