/sacchips/inmybag
Navigation

J’ai reçu une bande dessinée TRÈS inquiétante dans ma boîte aux lettres

Coup d'oeil sur cet article

En revenant du travail lundi, mon copain m’a tendu une petite bande dessinée que nous avions reçue dans notre boîte aux lettres.

J’ai presque cru à un fanzine, jusqu’à ce que je remarque à l’endos, qu’elle provient de l’Église Baptiste de la Vérité. Je me suis dit intérieurement: «encore un beau pamphlet de propagande».

Et j’avais raison.

Ce matin, pendant que mon café coulait, j’ai commencé à feuilleter de façon désintéressée le petit ouvrage intitulé Le tombeur. Pas besoin de vous dire que j’ai avalé ma première, puis ma deuxième gorgée de café de travers.

La bande dessinée abonde de message haineux et de faussetés aberrantes sur l’homosexualité, l’avortement et les infections transmises sexuellement (ITS).

J’ai dévoré cette «littérature évangélique illustrée», d’une seule bouchée, sidérée par autant de sophismes, chacune des affirmations contenues dans la bande dessinée étant «appuyées» par des références soi-disant crédibles.

Plusieurs de ces sources datent soit d’une autre époque – le Time Magazine de 1980! – ou sont publiées par le même éditeur... Chick Publications.  

Cette maison d'édition a été créée par l'auteur de ces courtes bandes dessinées, Jack T. Chick. Elles visent à convertir les jeunes au fondamentalisme chrétien. Ces bd ont été critiquées pour leur «violence morale» et pour leur «incitation à la haine».

Voici quelques passages de celle que j'ai reçue:
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais ce qui est le plus affolant, c’est de constater à quel point une organisation, en 2017, peut ainsi aliéner l’esprit de ses fidèles en brandissant la menace du démon.

«Le dernier livre de la Bible dit que ceux qui pratiquent l’homosexualité seront jetés en enfer, avec tous les homosexuels et toutes les lesbiennes» et «lorsque ces démons proposent à l’homosexualité à l’homme, ils le font dans le but de le détruire», est-il inscrit noir sur blanc dans cette bande dessinée fallacieuse.

Permettez-moi de rire (fort).

Si c’est ça la «bonne nouvelle» de Dieu et ses «vérités», qu’on me jette en enfer immédiatement.