/opinion/columnists
Navigation

Vive la voiture!

Coup d'oeil sur cet article

C’est aujourd’hui que se tient la Journée mondiale sans ma voiture. Mais contrairement aux années précédentes, l’ATM ne soulignera pas l’événement en imposant un périmètre interdit aux voitures. Formidable !

Cet effort annuel de lavage de cerveau antivoiture était aussi coûteux que stérile.

La réalité est que les Canadiens aiment leur voiture. L’an dernier, les ventes de véhicules ont atteint 1,95 million à l’échelle nationale. Un record ! Voilà bien la preuve que l’automobile, en dépit des inconvénients qu’on lui attribue, reste le moyen de transport privilégié de la majorité des Canadiens.

Flexibilité

Il faut dire que l’automobile offre une flexibilité avec laquelle aucun transport public ne peut rivaliser. Elle est plus confortable que le meilleur des autobus ; elle permet un déplacement de porte-à-porte ; elle nous libère des horaires stricts et limités qu’impose le transport en commun, et permet donc des déplacements spontanés ; elle offre de l’espace pour transporter des biens ; elle permet des arrêts multiples et l’élaboration d’un itinéraire personnalisé ; et elle procure plus de sécurité, surtout la nuit.

Par-dessus tout, en permettant de se déplacer à l’intérieur d’un périmètre inenvisageable en transport public, l’automobile facilite les liens familiaux et améliore le tissu social. Elle permet aussi aux travailleurs d’avoir accès à davantage d’opportunités d’emplois et ainsi d’améliorer leur qualité de vie. Une étude de l’université Harvard a d’ailleurs trouvé que les travailleurs sans le diplôme d’études secondaires peuvent augmenter leurs revenus de 1100 $ par mois s’ils possèdent une voiture.

Liberté

Le moteur à combustion est une source de pollution ? Soit ! C’est une raison pour fluidifier le trafic et trouver des solutions de rechange propres et efficaces, et non pour empoisonner la vie des automobilistes.

L’automobile, c’est l’autonomie. C’est la liberté ! Mais cela, aucun donneur de leçons ne le dira. Pourtant, ils sont souvent les premiers à sauter dans leur voiture sans le moindre scrupule.