/entertainment/shows
Navigation

Spectacle de Katy Perry: une heure d’attente pour entrer au Centre Vidéotron

L'entrée au Centre Vidéotron pour le spectacle de Katy Perry a été retardée lundi soir, causant une longue file d'attente.
Photo Daniel Mallard L'entrée au Centre Vidéotron pour le spectacle de Katy Perry a été retardée lundi soir, causant une longue file d'attente.

Coup d'oeil sur cet article

La soirée des fans de Katy Perry a débuté sur une mauvaise note. L’ouverture des portes du Centre Vidéotron et, du coup, le début du spectacle ont été retardés parce qu’une partie de l’équipe de tournée de la star est arrivée à Québec à la dernière minute.

Partis du New Jersey, certains autobus de tournée sont arrivés au Centre Vidéotron à 17h30, ce qui a repoussé la fin du montage de la scène, amorcée pourtant le matin.

Forcés de patienter sous la pluie, les spectateurs, dont plusieurs enfants, ont fait valoir leur mécontentement sur les réseaux sociaux eux qui avaient été avisés que les portes ouvriraient à 18h30.

À un certain moment, une file d’attente encerclait toute la partie nord du Centre Vidéotron. Une autre du côté sud allait rejoindre le boulevard Wilfrid-Hamel.

Les spectateurs ont finalement pu commencer à gagner leurs places à partir de 19h30, à l’heure où devait commencer la prestation de Noah Cyrus, en première partie. Celle-ci a finalement fait son apparition une demi-heure plus tard.

Irréductibles

Ce contretemps n’a sûrement pas gâché le plaisir de Carol-Anne, Malaïka et Geneviève, trois irréductibles de Katy Perry qui sont arrivés aux portes du Centre Vidéotron à 9h, lundi matin, afin d’avoir les meilleures places en admission générale.

Pas de doute, Carol-Anne, Malaïka et Geneviève sont de vraies mordues de Katy Perry.
Photo Daniel Mallard
Pas de doute, Carol-Anne, Malaïka et Geneviève sont de vraies mordues de Katy Perry.

Pour passer le temps, elles ont dansé sur la musique de leur idole une partie de la journée et portaient, bien sûr, maquillage et fringues excentriques à l’image de la star.

Pourquoi tripent-elles autant sur l’interprète de I Kissed a Girl et Firework ? Geneviève, qui l’a vue huit fois dont quatre uniquement durant la tournée Witness, s’est chargée de nous l’expliquer.

«Authenticité, naturalisme, sens de l’humour», a-t-elle énuméré, sous le regard approbateur de ses amies.

«C’est pas quelqu’un qui se cache. Avec elle, il n’y a pas de bullshit», a ajouté Geneviève avant d’échapper ce qui pourrait être l’ultime compliment pour une pop star comme Katy Perry. «C’est presque une Madonna de 2017. En un peu moins osée.»

Stellie et Jacinthe étaient fébriles à l'idée de voir Katy Perry pour la première fois.
Photo Daniel Mallard
Stellie et Jacinthe étaient fébriles à l'idée de voir Katy Perry pour la première fois.