/news/society
Navigation

Coincé à Porto Rico, un couple de Québécois enfin de retour au pays

Coincé à Porto Rico, un couple de Québécois enfin de retour au pays
CAPTURE D'ÉCRAN TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Après un mois d'attente et plusieurs tentatives, un jeune couple montréalais vient tout juste de revenir au pays. Il était aux premières loges lors du passage de l'ouragan Maria à Porto Rico.

«J'avais de la misère à y croire! Même dans l'avion, je me disais qu'on n'était pas encore arrivé, qu'il pouvait encore arriver quelque chose! Lorsque j'ai vu ma mère à l'aéroport, je me suis dit: "OK c'est bon, je suis ici"», a raconté Cody-Anna Orlando.

Le voyage devait durer deux semaines. Ils sont restés coincés sur l'île pendant près d'un mois. Heureusement, ils étaient hébergés chez des résidents, à l'extérieur de la capitale. L'appartement où ils habitaient n'a pas été emporté par les vents.

«On s'était fait une attache sur la toilette dans la salle de bain qui nous aurait permis, si le toit partait au vent, de rester au sol. Le soir de l'ouragan, j'ai tenu la porte de l'appartement pendant huit heures, et ce, sans arrêt», a expliqué Philippe Croteau-Gariépy.

Pendant plusieurs jours, ils ont attendu sans communications ni électricité. La nourriture et l'eau potable étaient rationnées. La mère de Cody-Anna, Marika Versaille, a communiqué avec les fonctionnaires au ministère des Affaires étrangères canadiennes. Toutes les demandes pour les ramener au pays sont restées sans réponses.

«Elle a même contacté le capitaine d'un bateau des marines pour qu'il vienne nous chercher. Tout était organisé, mais ils n'ont jamais eu la commande», a indiqué sa fille.

En colère contre le gouvernement

«J'habite dans Villeray, a confié M. Gariépy. Justin Trudeau est mon député et il est le premier ministre du Canada. Il me semble que je ne pourrais pas être plus proche de cette ressource-là. Quelles sont les ressources qu'on a dans des catastrophes qui se passent comme celle-là à l'étranger? Ça dépend de quoi? Pourquoi personne n'est venu nous chercher?»

Amèrement déçu par l’inaction du gouvernement, le couple ne compte pas en rester là. Ils ont décidé de démarrer leur propre campagne de financement.

«Tous les dons qui vont être versés vont être utilisés pour acheter des denrées, puis être expédiés à Porto Rico», a indiqué le jeune homme.

Encore aujourd'hui, les autorités portoricaines peinent à se remettre du passage de l'ouragan Maria. Si la vie du jeune couple continue, ils souhaitent faire une différence pour la population qui leur a prêté main-forte.