/news/society
Navigation

La Maison de Job : de l’aide pour vaincre les dépendances

Sur la photo, l’éditeur et rédacteur en chef du Journal de Québec Sébastien Ménard, Sophie Bernier, directrice Collecte de fonds et relations publiques de la Maison de Job, et Jessy Rioux, 22 ans, qui a repris sa vie en main.
Photo Jean-François Racine Sur la photo, l’éditeur et rédacteur en chef du Journal de Québec Sébastien Ménard, Sophie Bernier, directrice Collecte de fonds et relations publiques de la Maison de Job, et Jessy Rioux, 22 ans, qui a repris sa vie en main.

Coup d'oeil sur cet article

La Maison de Job présentait jeudi soir la 7e édition de son spectacle-bénéfice Le Show de Job, à l’Impérial Bell de Québec.

Depuis plus de 30 ans, la Maison de Job offre des services de thérapie et de réinsertion sociale aux personnes démunies itinérantes, aux prises avec des problèmes de dépendance à l’alcool, aux drogues ou aux médicaments.

L’endroit peut héberger jusqu’à 21 résidents.

L’activité était présentée avec la collaboration de Québecor.

Sur la photo, l’éditeur et rédacteur en chef du Journal de Québec Sébastien Ménard, Sophie Bernier, directrice Collecte de fonds et relations publiques de la Maison de Job, et Jessy Rioux, 22 ans, qui a repris sa vie en main.