/entertainment/music
Navigation

Les devoirs sont terminés

Prog Story rend hommage à sept formations phares du mouvement rock progressif

La revue musicale Prog Story, qui met en vedette huit musiciens, dont le guitariste Gabriel Cyr et le chanteur Jean-Philippe Major, rendra hommage ce soir et samedi aux groupes phares du mouvement rock progressif.
JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL La revue musicale Prog Story, qui met en vedette huit musiciens, dont le guitariste Gabriel Cyr et le chanteur Jean-Philippe Major, rendra hommage ce soir et samedi aux groupes phares du mouvement rock progressif.

Coup d'oeil sur cet article

Après des heures et des heures à répéter des lignes musicales et des changements de rythmiques complexes, les huit musiciens de la revue musicale Prog Story sont prêts à rendre hommage aux Emerson, Lake and Palmer, Genesis, Gentle Giant, Jethro Tull, King Crimson, Pink Floyd et Yes.

La formation constituée de huit musiciens, créée par le producteur Jean-Louis Croteau et le directeur artistique Daniel Moisan, fera ses débuts vendredi soir et samedi à la salle Jean-Paul Tardif du Collège Saint-Charles-Garnier.

« Il y a eu beaucoup de travail à repiquer les parties, trouver les bonnes sonorités et mémoriser les pièces. Il est important, dans un projet comme celui-ci, de reproduire fidèlement ce que les gens pouvaient entendre à l’époque. Ça représente, depuis juin, entre 20 et 30 heures de répétition par semaine », a lancé le guitariste Gabriel Cyr, lors d’un entretien.

Défi

Le principal défi, explique-t-il, est la longueur des pièces interprétées et aussi celle du spectacle, incluant l’entracte, qui dure autour de trois heures.

« C’est du gros répertoire. Ce ne sont pas des petites tounes de top 40. Mon plus gros défi était d’imiter chacun des guitaristes autant au niveau des sons que de leur façon de jouer », a mentionné celui qui a comme mission de reproduire les sonorités de David Gilmour, Steve Howe, Robert Fripp et Steve Hackett.

Sélectionné lors d’auditions, Alex Donati est, avec Jean-Philippe Major et Gabriel-Antoine Vallée, un des trois chanteurs de Prog Story. Il chante les lignes vocales de Peter Gabriel, de Phil Collins et de Derek Shulman (Gentle Giant).

Initiation

Le musicien de 22 ans, qui se considère comme le petit jeune du groupe, est d’abord et avant tout guitariste. Il avoue se sentir un peu comme un imposteur dans cette aventure.

« J’ai un peu moins d’expérience que le reste de la gang. Je devais aller chercher de l’assurance et réussir à m’élever à leur niveau. J’ai mis des heures et des mois de travail pour aller chercher le timbre, la prononciation, l’énergie et l’émotion de ces chanteurs », a-t-il mentionné.

Gabriel Cyr et Alex Donati n’étaient pas nés lorsque ces sept groupes phares ont érigé les fondations du mouvement rock progressif. Ils ont été initiés à cette musique par leurs parents et par des amis.

« Un de mes oncles tripait sur Dream Theater et j’avais 11 ans lorsque j’ai commencé à écouter du prog. J’ai commencé par Dream Theater et Steven Wilson, pour ensuite m’intéresser aux groupes fondateurs », a indiqué le guitariste Gabriel Cyr.

Complété par Antoine Baril (batterie), Francis Grégoire (claviers et direction musicale), Christian Pacaud (basse) et Mathieu Pilote (instruments à vent), Prog Story rêve de sortir du Québec et d’aller présenter ce spectacle aux États-Unis et en Europe.

« On a confiance en ce que l’on fait et on veut le montrer au plus de gens possible », a laissé tomber le chanteur-guitariste Alex Donati.